Brabant Wallon Pascal Goergen et d’autres Gréziens développent une plateforme digitale pour devenir acteur de sa commune

"J’aime Grez-Doiceau, j’ai des idées, je veux m’impliquer, devenir co-créateur de l’avenir de ma commune et passer à l’action pour réaliser ces projets." Conseiller communal, Pascal Goergen, 55 ans, papa de trois enfants, grézien depuis près de 20 ans et initiateur de ce mouvement citoyen avec ses co-initiateurs, des hommes et des femmes, de tout âge, d’horizons différents et actifs dans les différentes entités de la commune, croit en sa plateforme digitale. "Grâce à un outil digital performant, développé par Citizenlab, GEM.21 se veut être le réceptacle de tout Grézien qui veut lancer des idées, proposer des initiatives, s’impliquer en donnant son avis, informer ses concitoyens, voire alerter la communauté en cas de souci."

Tout cela en quelques clics avec la plateforme digitale GEM.21. "Par ce biais, GEM.21 permet à tout un chacun de devenir acteur, co-créateur de son village et/ou de son quartier, être un citoyen qui veut s’impliquer pour l’avenir de sa commune."

Ce mouvement est pluriel et il rejette toute forme d’extrémisme. "Les citoyens qui agissent et co-construisent sont des ‘citoyens acteurs’ qui viennent avec leur avis, avec leur sensibilité et avec leur couleur ou leurs idées politiques. La démarche est loin d’être une critique de l’administration communale ou du sérail politique grézien. Bien au contraire, il s’agit à un moment donné de faire une radiographie de Grez-Doiceau et de ses entités et d’écouter le citoyen. Il n’est pas question de faire ici un bilan des bleus, des rouges, des oranges ou des verts . Ils ont été élus pour réaliser leur programme et chaque parti ou groupe politique a, ces dernières années, peu importe leur couleur, réalisé de bonnes choses pour l’ensemble de l’entité grézienne."

Dans le contexte actuel, le plus important, selon Pascal Goergen, c’est d’aller de l’avant ensemble avec un mouvement citoyen qui veut que Grez-Doiceau reste un endroit où il fait bon vivre en 2018, et pour longtemps encore. Tout cela avec écoute, respect, empathie et convivialité. L’objectif, selon Pascal Goergen, est de secouer le cocotier afin d’être, non seulement écouté, mais surtout entendu lorsque des idées ou des projets citoyens émergeront de GEM.21. Plusieurs projets sont déjà en ligne et concernent toute une série d’initiatives, de propositions, d’idées...