Brabant Wallon Quatre éoliennes sont envisagées entre Vieux-Genappe et Promelles

On connaît les soucis de la Ville de Genappe avec le promoteur éolien WindVision, qui a obtenu de la Région un permis pour construire un parc éolien à cheval sur les territoires de Nivelles et Genappe. Un recours a été introduit au Conseil d’État. Et il y a également l’avant-projet de New Wind, annoncé mais pas encore concrétisé.

Jamais deux sans trois : voici EE Genappe SPRL. Il s’agit en réalité d’une filiale de la société allemande Eno Energy, qui exploite déjà des parcs éoliens en Allemagne, en France et en Suède.

Hier à Glabais, son avant-projet a été présenté lors d’une réunion publique d’information lançant officiellement la procédure de demande de permis. Il faudra toutefois passer par une étude d’incidence environnementale de plusieurs mois, mais Éric Sauvaget, le directeur d’EE Genappe, est plus que motivé.

Eno Energy fabriquant elle-même ses éoliennes, il met en avant l’expertise de la société à tous les stades du développement du projet. L’idée est de faire sortir de terre, de part et d’autre de la N25 entre Vieux-Genappe et Promelles, quatre éoliennes de 160 mètres de haut.

Puissantes, elles fourniront théoriquement l’équivalent de la consommation de 13.000 ménages. Soit ce que font les autres avec plus de machines…

Et à propos des autres, il apparaît que le projet d’EE Genappe est à peu près localisé au même endroit que celui de New Wind. D’après EE Genappe, une proposition de travailler ensemble a été faite mais, comme elle n’a pas reçu de réponse favorable, ce sera un projet ou l’autre, en tout cas pas les deux…

Les quatre éoliennes du nouveau venu représentent un investissement de 30 millions d’euros. On se souviendra que la Ville de Genappe a lancé sa propre étude sur le potentiel éolien de son territoire, pour déterminer elle-même où les promoteurs pourraient installer leurs machines. EE Genappe, qui est prête pour une participation citoyenne, l’a appris en rencontrant le collège. Mais la société estime que son implantation sera sans doute la meilleure que définira l’étude communale. Donc elle avance sans attendre…