Brabant Wallon Environ 250 citoyens se sont mobilisés, dimanche matin, pour une marche partant de l’école de Baisy-Thy (Genappe) vers le carrefour entre la rue Godefroid de Bouillon et la Nationale 5. Ce carrefour dit de l’Arbre Sainte-Anne a été le théâtre d’un accident mortel à la mi-novembre. Un de plus, un de trop évidemment, et la mobilisation de dimanche était organisée par collectif qui exige que des mesures de sécurisation de ce carrefour à feux soient prises le plus rapidement possible par le Service public de Wallonie (SPW).

C’est que l’accident qui a causé la mort de Carole Glesner, une mère de deux enfants, a ému toute une commune où elle était connue et très appréciée, mais aussi provoqué la colère de nombreux habitants des environs. Le carrefour de l’Arbre Sainte-Anne est réputé dangereux depuis de nombreuses années, sans que des améliorations notables soient apportées.

Les accidents sont réguliers sur place et sur cette quatre bandes régionale traversée par une route communale, la vitesse des véhicules sur la voirie principale fait que les conséquences des collisions sont souvent très graves.

« Nous sommes ici pour rendre hommage à Caroline et à toutes les victimes de ce carrefour, a commenté le papa des enfants de Caroline, dimanche matin. C’est donc un grand message d’amour. Nous sommes conscients que construire un rond-point coûte une fortune et ne se fait pas du jour au lendemain. Mais il y a des choses qui peuvent être faites rapidement. »

Sur place, le bourgmestre de Genappe, Gérard Couronné, confirme les démarches entreprises depuis des années au niveau communal pour alerter le SPW. Un nouveau courrier, avec demande de rendez-vous, a été expédié après le dernier accident mortel. Sans réponse pour l’instant…

La commune demande dans l'immédiat une amélioration de la signalisation sur la Nationale 5 en amont du carrefour, avec notamment des panneaux équipés de dispositifs clignotants bien visibles la nuit. Un radar tronçon et/ou un radar de franchissement des feux serait également le bienvenu. En attendant un rond-point qui serait évidemment la solution idéale pour enfin sécuriser ce croisement…