Brabant Wallon La problématique des chats errants touche la maison de repos. Mais ce n’est pas neuf !

La semaine dernière sur RTL TVI et ce mercredi matin sur Vivacité, le sujet des chats errants qui envahissent la maison de repos du Home Renard a été abordé. Une quarantaine de chats sèmeraient le trouble, avec tous les désagréments que cela peut engendrer…

Si l’information n’est pas tout à fait fausse, elle est toutefois à prendre avec les réserves qui s’imposent. "Non, il n’y a pas des hordes de chats qui déferlent dans les couloirs et les chambres des pensionnaires, réagit Sarah Olbrechts van Zeebroeck, la présidente du CPAS qui gère les lieux. Le problème n’est pas neuf, il existe d’ailleurs depuis plusieurs années et je ne crois pas que le Home Renard soit le seul endroit concerné à Grez-Doiceau ou ailleurs !"

Mais où est donc le problème ? "Les chats errants, c’est un problème qui se pose partout, c’est d’ailleurs pour cela que les communes mettent en place des campagnes et des subsides pour la stérilisation. Il y a cependant des règles à suivre. Pas question, par exemple, de capturer les chats et de les euthanasier comme j’ai pu l’entendre . Il faut par exemple la signature de qua tre riverains pour permettre une stérilisation. Des formulaires existent, il suffit de s’adresser à l’administration."

Quant au (réel) souci du Home Renard, Sarah Olbrechts le reconnaît, tant les chats qu’une partie des pensionnaires se complaisent dans la situation. "Les retraités aiment les chats qui sont affectueux. Pour eux, c’est une occupation, alors ils les nourrissent, les accueillent en ouvrant les portes et parfois, veulent même les garder dans les chambres. Le personnel veille à les conscientiser en expliquant qu’il est préférable de ne pas les nourrir et encore moins de les accueillir, mais voilà…"

Des chats ont déjà été retrouvés dans les armoires de résidents… Pas évident dans ces conditions d’éviter qu’ils ne défèquent ou n’urinent, voire qu’ils ne mettent bas dans les locaux. Néanmoins, cela reste des cas rares ! De là à dire que le Home est envahi par les chats errants…