Brabant Wallon Marie Smets emmènera la liste Ecolo, devant le conseiller du CPAS Laurent Francis.

Ecolo Grez-Doiceau vient de présenter les noms des quatre candidats qui occuperont les premières places de leur liste d’ouverture citoyenne qui se présentera aux prochaines élections communales.

C’est la conseillère communale Marie Smets (36 ans) qui emmènera la liste, devant Laurent Francis (39 ans), actuel conseiller de CPAS et responsable de la communication pour Ecolo Grez-Doiceau. Han Mannaert (32 ans) sera troisième alors que François-Marie Gérard se retrouve en 4e position.

Par la même occasion, l’équipe à la tête renouvelée a dévoilé les grandes lignes de son programme qui se fonde sur "une attitude constructive, ouverte aux arts et à la culture, visant sur base de nos valeurs écologiques propres à concrétiser des actions utiles et de bonne gestion quotidienne pour la commune. Nous proposons d’atteindre cet objectif par une participation citoyenne redynamisée, ou par tout autre moyen qui renforcera l’engagement et l’expertise du citoyen dans un cadre de vie convivial et de qualité."

On retrouve ainsi le souhait de faciliter l’accès au logement, en particulier pour les jeunes, tout en assurant un développement urbanistique cohérent et en harmonie avec le cadre existant. Permettre à la jeunesse d’avoir toute la place qu’elle mérite. Les écouter et les aider dans leurs initiatives est aussi à l’ordre du jour tout comme la défense d’une mobilité durable en général. "On veut aussi privilégier la sécurité et le respect des usagers et des riverains, en particulier favoriser la mobilité douce par un réseau cyclo pédestre digne de ce nom et accessible aux cavaliers ainsi qu’aux véhicules agricoles lents. Améliorer la convivialité en stimulant la vie de quartier et le partage de moments et d’échanges dans la commune, gages d’une meilleure cohésion sociale est également au programme tout comme faciliter la vie du monde associatif en permettant à l’ensemble des associations d’avoir des lieux de rencontre, des espaces et des ressources à partager avec le soutien de la commune."

Dans les autres points, on notera qu’Ecolo souhaite cultiver une ruralité moderne qui s’adapte aux nouvelles fonctions de nos campagnes et garde un équilibre entre l’économie, l’environnement et le socioculturel au niveau local; optimiser nos besoins en énergie afin de limiter les sources de pollution; agir positivement pour notre sécurité, par de la pédagogie et de la communication ciblée, en combattant en priorité les incivilités; ou encore garantir une administration ouverte et efficace qui répond aux demandes et aux attentes des citoyens.