Brabant Wallon Éliminé, Guillaume Lelièvre garde un très bon souvenir de son aventure

Ça y est : l’aventure The Voice France est terminée pour le Tubizien Guillaume Lelièvre, qui sort aux portes de la demi-finale. Une élimination qu’il voit comme un nouveau départ : "C’était une super aventure. Je n’ai aucun regret et humainement, j’ai appris beaucoup de choses. Je vais pouvoir avancer sur mes projets à présent."

Une fois encore, même si vous avez été éliminé, vous avez surpris avec cette boule à facettes !

"L’idée était vraiment de faire quelque chose dans le style de Miley Cyrus. C’est totalement assumé et le seul regret que j’ai, c’est de ne pas avoir pu repartir avec cette boule à facettes."

Satisfait de cette dernière prestation ?

"Franchement, je suis content de sortir sur cette prestation. J’ai fait ce que je voulais et je me suis bien amusé en le faisant. Alors certes, rester une semaine de plus aurait été du bonus mais je ne sais pas si j’aurais encore pu surprendre le public."

Quand Mika annonce qu’il garde Casanova, on se sent comment ?

"Je ne sais pas si je m’y attendais mais j’ai vécu cette journée comme si c’était mon final. Inconsciemment, je pense que je m’en doutais et je sors comme un prince sur ma boule à facettes."

Quel est votre meilleur souvenir sur l’émission ?

"Au niveau des prestations, je pense que la dernière est celle sur laquelle je me suis le plus éclaté."

Et hors caméra ?

"Il y a vraiment un truc qui s’est passé entre les candidats après les tournages. Je retiendrai que, pour les couche-tard, on s’est fait des soirées jusqu’à 6 h du mat à discuter avec le veilleur de nuit de l’hôtel. C’était vraiment une chouette aventure."

Le programme des prochains jours ?

"Je vais me prendre 2-3 jours de vacances. Je ne sais pas encore où je vais aller mais je vais prendre un billet d’avion. J’ai besoin de décompresser avant de recommencer à travailler."

Votre favori ?

"Nikos ! Sérieusement, il y a tellement d’univers différents que je n’ai pas envie de choisir l’un ou l’autre. Par contre, Nikos, c’est vraiment quelqu’un de bienveillant. Il nous donne des conseils et c’est un mec très drôle aussi."