Brabant Wallon Après son annonce de démission de son poste de vice-recteur, certains se demandaient si le bourgmestre n’allait pas poursuivre

À Hélécine, le bourgmestre Rudi Cloots (UC/CDH) l’avait annoncé en décembre dernier et l’a encore confirmé récemment, il ne compte plus être candidat et ne briguera donc pas un troisième mandat à la tête de la petite commune sympathique de l’est du Brabant wallon. Professeur et vice-recteur à la recherche à l’Université de Liège, Rudi Cloots (50 ans) évoquait son souhait de voir du renouvellement pour sa commune.

Et ce n’est donc pas le fait qu’un électeur sur deux avait opté pour lui en vue de porter l’écharpe maïorale en 2012. Depuis, on le sait, c’est son échevin des Travaux et de l’Environnement Pascal Collin (UC/MR) qui a été désigné pour mener la liste à tendance CDH et MR.

Rudi Cloots a d’ailleurs annoncé avoir confiance en son successeur désigné, estimant avoir un bon bilan à défendre en vue de garder la majorité avec une liste qui devrait garder le nom UC. Face à l’UC, Hervé Maho mènera O.C.H. (Ouverture Citoyenne Hélécine), une liste pluraliste qui a veillé à recruter des candidats issus de tous les villages, de toutes les tranches d’âge et des différentes classes sociales, avec visiblement, le vent en poupe, de quoi rendre l’élection communale plus serrée qu’il aurait pu y paraître. Alors, avec l’actualité de ces dernières semaines et même l’accélération des choses ces derniers jours, va-t-on voir Rudi Cloots changer d’avis ? Certaines rumeurs ont vite fait surface vu que l’homme vient de décider de démissionner de son poste de vice-recteur au premier juin prochain.

Après avoir choisi de rejoindre l’équipe du candidat Pierre Wolper, qui bien qu’arrivé en tête des deux premiers tours, n’a néanmoins pas décroché les 50 % qui étaient nécessaires à son élection, Rudi Cloots n’a clairement pas accepté les propos du recteur Albert Corhay (qui lui brigue un nouveau mandat) tenus à son encontre lors du débat du second tour. La question brûle dès lors sur les lèvres de certains habitants d’Hélécine, mais aussi des acteurs politiques impliqués en vue d’octobre 2018 est simple. Contacté, Rudi Cloots réagit : "Je n’aurais même pas le temps de digérer ma démission que je serais déjà sur un autre objectif… Rassurez-vous, tout est réfléchi chez moi et je peux vous confirmer que je ne me représenterai pas (plus) aux élections communales ! Une page est tournée pour en écrire une autre, tout aussi passionnante."