Brabant Wallon

On a frôlé le drame lundi soir à Grez-Doiceau. 

Si aucune victime n’est à déplorer, la rapidité d’intervention de la police (Ardennes brabançonnes et Wavre) et des pompiers (Wavre et Jodoigne) y est pour beaucoup! Il était 23h40 lorsque le voisinage a été réveillé par des cris et une odeur de brûlé. Directement, la vue des flammes a confirmé qu’un incendie était en cours. Appel a été fait aux pompiers pour l’habitation située en face du n°37 rue de Royenne. L’annexe d’une maison occupée par une locataire, une dame d’une petite soixantaine d’année, était la proie des flammes. 

La maison principale étant inoccupée au moment de l’incendie, les propriétaires étant en vacance. Alors que les voisins cherchaient une échelle pour venir aux secours de la dame qui appelait de l’aide depuis sa terrasse, une première patrouille de la zone de police des Ardennes brabançonnes est arrivée suivie du véhicule de commandement des pompiers et ensuite une patrouille de la police de Wavre. Un policier wavrien a placé ensuite une échelle trouvée pour sauver l’infortunée. 

Si dans un premier temps, elle ne voulait pas descendre, préoccupée par le sort de ses chats restés à l’intérieur, vu la situation, à la vue de cette voie de secours, elle n’a plus attendu pour échapper aux flammes. Pendant ce temps, les pompiers arrivaient eux aussi très vite et commençaient à éteindre l’important foyer. L’annexe était totalement en feu. Le plancher a brûlé et est tombé dans les pièces du bas.

Un chaton réfugié sur le toit

© DR

Les pompiers, occupés à éteindre le feu, ont remarqué la présence d’un chaton qui s’était réfugié sur le toit de l’annexe. Grâce à leur grand professionnalisme, ils sont parvenus à le sauver! Celui-ci a été récupéré par des voisins, les pattes légèrement noircies mais visiblement en bonne santé! Une certitude, on a frôlé la catastrophe et les dégâts auraient pu être bien plus importants si les faits avaient eu lieu la semaine passée lors de la canicule. Des cendres ont en effet volé dans tout le quartier, sur les voitures mais également dans les jardins voisins. L’incendie aurait pu se propager facilement avec la sécheresse… La dame choquée et un peu intoxiquées été emmenée à l’hôpital. L’intervention a duré jusqu’au milieu de la nuit!

© DR
© DR