Brabant Wallon Les dalles en béton seront retirées et remplacées par de l’asphalte

La direction des routes du Brabant wallon a présenté ses projets à venir à l’est de la province. Le premier concerne la Transincourtoise, cette voie lente permettant de relier tous les villages d’Incourt. "Nous réaliserons des pistes cyclables le long de la Chaussée de Namur (RN91) entre l’AD Delhaize et le magasin de matériaux pour un montant de 550.000 €, financé par la Région wallonne", explique Jean-Marc Jadot, directeur de service des routes régionales du Brabant wallon.

Le chantier devrait débuter dès le mois d’avril et devrait durer 100 jours ouvrables. En fonction des phases, ces travaux devraient engendrer un rétrécissement de voie et des interdictions de stationnement ponctuelles. Des feux de signalisation seront également installés.

Ensuite, ce sera au tour de la rue de Dongelberg. Si le chantier de la traversée du village touche à sa fin, il restera à la Région wallonne à réaliser la liaison depuis la rue du Fayt à la chaussée de Namur (N91). « Il sera question, ici de racler l’asphalte et d’en remettre une nouvelle couche avec une rehausse de 2 cm", nous précise-t-on. Durant ce chantier de 25 jours ouvrables, prévu pour la mi-mai, la rue de Dongelberg sera mise en sens unique et une déviation sera mise en place via la rue Sainte-Ragenufle pour rejoindre la chaussée de Namur.

Mais le dossier qui concernera le plus d’automobilistes sera sans aucun doute celui réalisé sur la N29, parcourue chaque jour par près de 10.000 véhicules. Le service public de Wallonie va en effet profiter des vacances d’été pour s’attaquer au chantier le plus lourd : la N29 allant jusqu’au rond-point de Glimes. "On commencera quand les travaux de Dongelberg seront finis, précise Jean-Marc Jadot. Ce sera soit en juillet-août, ou alors en septembre. Le délai est estimé à 120 jours ouvrables donc jusqu’au printemps 2019."

Pour un budget de 7.911.936 €, ces travaux consisteront à enlever les dalles de béton sur 5 km pour y apposer de l’asphalte. Ce sont d’abord les 7 carrefours qui seront concernés (des feux de signalisation seront installés).

Ensuite, la chaussée sera mise en sens unique pour la partie la plus conséquente du chantier. "Il sera toujours possible d’aller vers Jodoigne, mais pour revenir, il faudra passer par Dongelberg. Les camions devront eux emprunter le carrefour de la Chise."

À ce carrefour, des pistes cyclables sont précisément en projet pour 2019. Elles devraient être installées sur un tronçon de 1.650 mètres, depuis la sortie du bois de Beausart.