Brabant Wallon

Les matériaux pour l'isolation acoustique ne passent pas par les fenêtres !

Nous en avons déjà parlé à de multiples reprises : le chantier de rénovation de l’ancien cinéma Athéna, rue de Soignies, prend l’allure d’un mauvais feuilleton qui dure depuis plusieurs législatures et dont certains épisodes ne sont pas très glorieux pour les acteurs.

Le dernier épisode en date, à la fin de l’an dernier, avait fait du bruit. Il est apparu que le projet de rénovation n’avait pas du tout pris en compte l’aspect acoustique de la réalisation, pourtant essentiel tant pour les spectateurs que pour le voisinage.

La Ville avait donc stoppé le chantier avant qu’il ne soit trop tard et commandé une étude spécialisée pour indiquer les changements à apporter et les évaluer.

Au conseil communal de mars dernier, l’échevin des Travaux Philippe Bouffioux avait détaillé les résultats : 340.000 euros de surcoût évalué, ce qui risquait bien de porter la facture finale au-delà de 1,5 million d’euros. Au moins, la façade et le toit, eux, étaient achevés. Il fallait à présent reprendre le chantier à l’intérieur.

Et aujourd’hui, en réalité, ce n’est pas encore fait. "Nous avons approuvé les travaux en conseil communal, mais on attend une approbation de l’autorité de tutelle pour continuer , confirme l’échevin. Ce n’est toujours pas le cas, donc on ne peut rien faire. Le délai légal expirera dans quelques jours. Comme on n’aura sans doute pas de réponse à ce moment-là, on pourra dire à l’entreprise de commencer."

Mais ce nouveau départ risque d’être saisissant. Vu la nature et la dimension des matériaux qu’il faudra faire rentrer à l’intérieur du bâtiment pour les aménagements acoustiques, il n’y a pas le choix, il faudra… démonter le tout nouveau toit pour les placer à l’intérieur à l’aide d’une grue !