Brabant Wallon Le conseil communal a émis un avis défavorable sur le tracé de voirie proposé.

"Les Jardins d’Oisquercq", c’est un vaste projet immobilier qui devrait, à terme, complètement modifier et chambouler le paysage du petit village éponyme. Concrètement, l’idée de l’entrepreneur est de créer 210 logements dont 128 maisons et 82 appartements. De plus, on devrait y retrouver des commerces de proximité et des activités de distribution.

Un vaste projet qui a rapidement presque fait l’unanimité… contre lui. En effet, des riverains se sont mobilisés et une pétition ayant récolté 546 signatures a été remise aux autorités communales.

Cette semaine, le dossier est revenu sur la table des conseillers communaux. Ceux-ci devaient se prononcer sur le tracé de voirie proposé par l’entrepreneur. Finalement, les édiles ont voté unanimement pour le refus du tracé de voirie tel qu’il était présenté. "Actuellement, le collège communal estime que le tracé ne répond pas aux inquiétudes des riverains", précise Michel Januth, le bourgmestre de la cité du Betchard.

Un refus qui ne signifie pas pour autant que le collège est contre le projet. Celui-ci n’a d’ailleurs pas encore remis d’avis sur le projet en lui-même. "Le demandeur a activé la procédure de rappel en matière d’ouverture de voirie et c’est pour cette raison que le dossier est revenu sur la table, continue Pierre Pinte, l’échevin des Finances. Nous avons opté pour un avis défavorable car, si le point n’avait pas été à l’ordre du jour, nous aurions définitivement perdu la main sur ce dossier."

C’est donc bien pour garder les commandes que les autorités communales se sont prononcées de la sorte. "Ce n’est qu’un avis. Politiquement, émettre un refus aurait été une bonne idée mais, juridiquement, cela revient au même que de dire à la Région wallonne de faire ce qu’elle veut. Grâce à cette stratégie, nous pourrons faire certaines remarques et prendre en considération celles qui ont été émises par les riverains", conclut Pierre Pinte.

Avant même de sortir de terre, le projet des Jardins d’Oisquercq n’a pas encore fini de faire parler de lui.