Brabant Wallon Stéphanie Slootmakers a sauvé le petit Gabriel de la noyade

Stéphanie Slootmakers, institutrice jodoignoise et maître-nageuse à ses heures perdues a été mise à l’honneur par le conseil communal qui lui a décerné une médaille pour son acte héroïque du 27 juillet dernier.

Ce jour-là, elle était de surveillance à la piscine et les enfants en stage avec l’ISBW d’Incourt jouaient tranquillement dans l’eau. "C’est alors que j’ai remarqué qu’un enfant restait sous l’eau", raconte-t-elle. "Je pensais qu’il jouait à faire des apnées comme le font les enfants et j’allais lui dire qu’il ne pouvait pas faire cela. C’est alors que je me suis rendu compte que ce n’était pas un jeu…"

En réalité, le petit Gabriel avait fait un malaise et était en train de se noyer. Sans trop réfléchir, la maître-nageuse s’est jetée à l’eau, a remonté le garçon à la surface et a commencé la réanimation. En douze ans de métier, c’était la première fois qu’elle a dû procéder à un tel sauvetage. "Cela rappelle l’importance du rôle de maître-nageur. Ce n’est pas qu’être pépère quand il n’y a pas grand-monde à la piscine. C’est surtout être vigilant et faire attention à tout moment."

Après avoir passé la nuit aux soins intensifs pour s’assurer de n’avoir aucune séquelle, le petit Gabriel a pu sortir de l’hôpital le lendemain matin. "La police m’a appelée le lendemain pour me donner des nouvelles et me dire que tout allait bien. Cela m’a rassurée, car j’étais inquiète de savoir comment il allait", confie Stéphanie.

C’est que la maître-nageuse par vocation ("mon papa était aussi maître-nageur") est aussi une maman et une institutrice : "Alors, évidemment, je me suis sentie concernée."

Lors de la remise de la médaille par les deux bourgmestres de Jodoigne, Stéphanie Slootmakers a expliqué, qu’au départ, elle ne voulait pas être ainsi mise à l’honneur : "Je n’ai fait que mon travail." Elle a tout de même accepté la récompense avec fierté, mais a tenu à souligner le rôle qu’a joué Erwin Gallot dans ce sauvetage : "I l était en poste à la caisse et c’est lui qui a alerté les secours. En plus, il a fait en sorte que le parking soit accessible et dégagé pour l’arrivée de l’ambulance. C’était aussi important, surtout un jour de marché."