Brabant Wallon Plus de 2.150 personnes ont déjà signé la pétition pour que le Rapido bus roule le week-end et en soirée

L’Association des Clients des Transports publics (ACTP) a lancé une pétition en ligne il y a une semaine. Leur demande est simple : ils souhaitent que le Tec Brabant wallon fasse circuler des bus RAPIDO 1 qui relient Jodoigne à Louvain-la-Neuve, les week-ends et plus tard en soirée. "Nos enfants, jeunes ados, veulent aller régulièrement à Louvain-la-Neuve qui est devenue un pôle attractif régional où ils trouvent université et écoles, centres sportifs, culturels ou de loisirs, commerces, etc.", explique le collectif.

Il est vrai qu’actuellement, le dernier bus quitte Louvain-la-Neuve à 19h30 en semaine. Dans ces conditions, difficile, par exemple, d’aller au cinéma ou de rentrer seul si les cours terminent plus tard. C’est pourquoi l’association aimerait que la dernière liaison soit vers 22h30.

Si des lignes classiques circulent le week-end, les temps de parcours sont beaucoup plus longs. "Il faut 1h à 3h de trajets avec correspondances. Les parcours sont inconstants, ce qui fait que peu de clients les empruntent. Avec le Rapido bus, il ne faut que 37 minutes pour rejoindre la cité universitaire", précisent les auteurs de cette pétition.

De plus, aucun bus ne roule le dimanche et aucune gare proche ne permet de prendre un train, ce qui est problématique pour les étudiants. "Le dimanche soir, les étudiants regagnant leur kot doivent se débrouiller pour être véhiculés. Les parents conduisent donc leurs enfants, lorsqu’ils en ont la possibilité."

Une situation jugée inacceptable par l’association, en raison du prix élevé de l’abonnement pour prendre le Rapido bus (235 €/an). "À travers ces choix, nous défendons une chance égale pour tous d’accéder à la mobilité. Outre les étudiants, cette desserte est susceptible d’intéresser un public plus large", concluent-ils.

Et cela semble être le cas, car depuis une semaine, plus de 2.150 personnes ont déjà signé cette pétition. Si la Tec a bien eu écho de cette affaire, aucune demande ne leur a encore été adressée officiellement. "Quand ce sera le cas, nous analyserons la pertinence de cette réclamation et nous verrons s’il est possible ou non d’en tenir compte, explique Catherine Bes, directrice du Tec Brabant wallon. Nos moyens financiers sont limités et le renforcement de cette ligne ne peut pas se faire au détriment des 81 lignes de bus de la province." Enfin, le Tec tient également à rappeler que l’ensemble de ces lignes Rapido ne sont jamais exploitées le week-end.