Brabant Wallon Un dossier complet a été rentré pour obtenir cette reconnaissance et ses subsides

Il y a trois ans déjà, Raphaël Szuma devenait président du centre culturel de la cité du Lion : l’Espace Bernier. À l’époque, les perspectives n’étaient pas des plus réjouissantes à tout point de vue. "Le centre culturel était en déficit et on m’a demandé de le remettre à l’équilibre", explique-t-il.

Une mission qu’il a finalement menée à bien puisque, à présent, l’Espace Bernier s’affiche avec un bilan positif d’environ 8.000 euros même si la direction du centre culturel n’est pas du tout tournée vers les bénéfices. "Notre but n’est pas de faire de l’argent, mais simplement d’être à l’équilibre. Un gros travail a été réalisé sur toutes les dépenses et l’équipe a été redynamisée avec une nouvelle directrice et de nouveaux collaborateurs. Ils ont donné une nouvelle impulsion au centre culturel et notre volonté est clairement d’être le bras armé de la culture à Waterloo même s’il faut toujours trouver un équilibre entre la communauté française et la commune justement."

Mais outre la présentation du programme de la nouvelle saison culturelle (voir ci-contre), l’autre étape importante pour l’Espace Bernier est la future demande de reconnaissance qui devrait être prochainement introduite. "Le dossier est prêt, confirme Raphaël Szuma. Nous n’attendons plus que quelques documents et il devrait être rentré le 2 juillet prochain. S’il est accepté, il permettra au centre culturel d’obtenir un subside supplémentaire de 108.000 euros. Il s’agit d’une demande de subside spécifique."

En effet, pour l’obtenir, l’Espace Bernier doit concevoir, pour fin 2018 et pour les cinq années à venir, un projet d’action culturelle cohérent, ancré dans son environnement et garantissant aux citoyens l’exercice de leurs droits culturels. De novembre 2017 à mai 2018, le centre culturel, avec ses partenaires, a mené une réflexion sur la situation de son territoire, les vécus et les points de vue de ceux qui l’habitent, le fréquentent et le font vivre.

Son objectif a été de faire émerger les enjeux de société qui se jouent à Waterloo, enjeux qui serviront de fil rouge à l’action du centre culturel pour les années à venir. Cette analyse partagée fait d’ailleurs l’objet d’une expo-vision citoyenne "Conte urbain" dans l’espace d’exposition et est accessible jusqu’au 22 juin.

J.Br.