Brabant Wallon Les produits belges ont mis en avant dans ce tout nouveau resto 

Il y a un peu plus d’un mois, les groupes Martin’s et Eckelmans inauguraient le premier hôtel de luxe implanté dans la cité universitaire, à proximité directe de l’Aula Magna et du lac de Louvain-la-Neuve. Une infrastructure tout confort d’un peu plus de 200 chambres et suites munie d’un centre de bien-être (avec piscine, hammam, sauna et salle de fitness), des salles de conférences, un espace de co-working et même un bar à vin.

Géré par le groupe Martin’s, l’établissement possède également son propre restaurant ouvert aux clients de l’hôtel mais également aux citoyens de l’extérieur. Une enseigne moderne semblable aux autres restaurants de la galaxie Martin’s. À savoir une brasserie de qualité mettant en avant les produits du terroir.

Le chef Olivier Gregoire éprouve un certain plaisir à transformer des produits des environs pour les magnifier dans des assiettes maîtrisées et sans chichis. Ainsi, on retrouve des magrets de canard au miel de sapin, de traditionnelles entrecôtes, ou encore d’aussi classiques soles.

La Belgique est également à l’honneur. On retrouve ainsi des filets de loup de mer à la flamande, des waterzoois, des boulets liégeois, des coucous de Malines, des burgers au fromage de Chimay ou encore de plus traditionnelles bouchées à la reine typiques de chez nous.

Côté dessert, Olivier Gregoire se démarque des brasseries classiques en proposant une vraie carte élaborée. On y retrouve ainsi des gaufres de Bruxelles et leur chantilly à la betterave, des fraises rôties et leur mousse de fromage blanc, des fondants au Chokotoff ou encore un cramelin façon pain perdu.

Le tout avec un maximum de produits régionaux. Le chef se fournit ainsi dans cinq fermes du Brabant wallon ainsi qu’au verger de la Chise à Incourt.

Les prix, eux, sont relativement accessibles (comptez une trentaine d’euros pour un diptyque plat-dessert sans boissons). Le cadre contemporain, lui, se veut très agréable quoiqu’un peu bruyant lors des jours de grosses affluences.

Gros bémol par contre : l’absence de parking pour l’établissement. Les clients de l’extérieur doivent donc se garer dans les parkings payants de Louvain-la-Neuve où, dès la 3e heure entamée, il leur en coûtera 6,6 € qu’on ajoutera à l’addition finale. Un critère non négligeable lorsque l’on sait que le service au restaurant n’est pas des plus rapides.

En savoir plus

Le B’Comme. Derrière la grand-Place, en face de l’Aula Magna. Tel : 010/77.48.05.