Brabant Wallon Le projet est entre les mains du collège Saint-Etienne qui doit l’avaliser

Un autre dossier important en matière d’infrastructures à Court-Saint-Etienne concerne le projet d’aménagement d’une nouvelle salle de gymnastique pour La Courtoise.

Pour rappel, le club, qui compte plusieurs centaines d’affiliés, avait dû déménager en 2014 dans l’ancien garage Hacherelle, le long de l’avenue des Combattants. À l’époque, le président de La Courtoise, Fred Hautrive, faisait part de sa satisfaction. Mais la nouvelle salle ne devait l’être qu’à titre provisoire, en attendant la construction d’une infrastructure plus adaptée.

Le projet de nouvelle salle a refait surface en avril 2016, moment où la Région a décidé d’octroyer un subside d’1,116 million d’euros pour construire la nouvelle infrastructure dont le coût global devrait avoisiner 1,5 million d’euros. Deux ans plus tard, la nouvelle salle n’a toujours pas montré le bout de son nez. Mais les premiers coups de pelle pourraient être donnés d’ici la fin de l’année. "L’ancien permis est périmé car cela a traîné, confie le bourgmestre stéphanois Michaël Goblet d’Alviella. Un nouveau permis est prêt à être déposé. On n’attend plus que l’accord du collège Saint-Etienne."

La nouvelle salle sera construite à proximité de la salle de sport de l’établissement scolaire. "Cela permettra de regrouper tout en un pôle sportif et de réaliser des économies d’échelle."

La future salle comprendra des vestiaires, des bureaux, une tribune de 250 places et une salle gymnique de 22 m sur 50. Soit 1.100 m² entièrement dédiés à la pratique de la gymnastique. La salle sera conçue pour devenir un centre de préparation de haut niveau pour les gymnastes.