Brabant Wallon

MONT-SAINT-GUIBERT

Une nouvelle société propose le petsitting à domicile

ANIMAUX Les vacances ont débuté depuis déjà une semaine et certains propriétaires d’animaux, qui comptent profiter de quelques jours de congé pour se dorer la pilule sur une plage à l’étranger, n’ont toujours pas trouvé de place pour accueillir leur animal de compagnie.

Les membres de la famille ou les amis ne peuvent pas prendre en charge Médor, tandis que les pensions pour animaux sont pleines à craquer. Résultat : le propriétaire est dans l’impasse.

Une entreprise, Pattes à Pouf, vient d’être créée à Corbais et devrait pouvoir apporter une solution aux maîtres. Son concept est simple : vous laissez votre animal chez vous et une personne vient deux à trois fois par jour pour s’occuper de votre chien, chat, rongeur, oiseau ou poisson. De la promenade, aux périodes de jeu en passant par le bain, votre animal de compagnie est chouchouté pendant votre absence.

“J’ai fait des études de sciences politiques à l’UCL en sachant que je ne travaillerais jamais pour un parti , explique Gauthier Loof, créateur de Pattes à Pouf. C’était pour m’ouvrir des portes car le diplôme permet de faire n’importe quel job. Après des centaines de cv envoyés et d’entretiens réalisés, je me suis rendu compte que ça en fermait puisqu’il y a toujours quelqu’un qui a une formation spécifique pour le poste convoité.”

Après un an et demi de travail à la maison communale de Koekelberg, le Binchois de 26 ans, aujourd’hui domicilié à Corbais, décide de tout plaquer pour s’occuper des animaux. Il lance son entreprise, après une formation de 3 mois avec l’aide de Créajob. Son créneau : le pet-sitting, ou la garde d’animaux à domicile.

“Le concept fonctionne bien aux USA. Dans beaucoup de maisons, l’animal est considéré comme un membre de la famille à part entière. Et les gens sont parfois résignés à placer leur animal en pension, faute d’avoir trouvé quelqu’un de confiance pour le garder. Ici, l’animal reste chez lui, dans un environnement qu’il connaît. Il ne se sent pas abandonné.”

Gauthier se rend donc au domicile des propriétaires pour s’occuper des animaux. Et il les emmène même au toilettage ou chez le vétérinaire. “Tout est fait pour l’animal supporte au mieux l’absence de son maître.”

La période des vacances est propice pour le pet-sitting. “C‘est aussi utile pour le maître qui part tôt le matin de son domicile et y revient tard le soir, pour les personnes âgées ou invalides qui ne peuvent plus promener leur chien ou pour les personnes hospitalisées.”

Autre implication : la présence d’un pet-sitter permet de dissuader les voleurs de cibler votre maison. “J’en profite pour aérer la maison, relever le courrier, arroser les plantes, et… bouger les voitures pour simuler la présence des propriétaires.”

En savoir plus

Infos : www.pattesapouf.be



© La Dernière Heure 2010