Brabant Wallon Par deux fois, le chauffeur a tassé des cyclistes.

Le lundi 28 mai, à 11 h 09, alors qu’elle circulait en provenance de Renipont vers le centre de Lasne, Cécile et ses amis cyclistes ont connu une drôle de mésaventure et ont frôlé le drame ! "On roulait à vélo lorsqu’un bus du Tec a klaxonné de manière virulente et nous a frôlés en nous dépassant, confie la cycliste grézienne… Après, plus loin, à l’arrêt de bus, il s’est mis tout à fait en travers pour nous barrer la route. On l’a dépassé à vélo et lui nous a redépassé à nouveau plus loin, puis m’a serrée contre la bordure du trottoir alors que j’étais sur la piste cyclable. J’avoue avoir tapé sur la carrosserie du bus pour lui faire comprendre qu’il allait m’écraser !"

Mais comment donc la situation en est arrivée là ? "Mon amie et moi-même roulions à vélo sur le côté de la route, la piste cyclable n’étant pas praticable à cet endroit. Le chauffeur nous a dépassées en klaxonnant. Arrivé à la hauteur de mon amie, le chauffeur l’a resserrée contre la bordure si fort que j’ai hurlé car il allait la toucher. La suite, vous la connaissez…"

Quelques propos ont été échangés, Cécile a en effet demandé au chauffeur s’il voulait avoir un mort sur la conscience. "Il ne m’a même pas répondu mais a bien essayé de nous écraser une nouvelle fois sur la route, après avoir démarré."

Un courrier a été adressé au Tec pour dénoncer ce comportement qui n’a pas sa place sur la voie publique, encore moins de la part d’un chauffeur qui transporte des passagers ! "Vu le comportement totalement agressif de votre chauffeur, on a demandé au moins une lettre d’excuse de sa part mais surtout que le Tec fasse le nécessaire pour que de tels actes n’arrivent plus jamais. Il n’y a aucune excuse à un comportement aussi dangereux de sa part. Ce style de comportement est totalement inacceptable au sein d’une société et surtout salit la réputation des bons chauffeurs qui font leur travail très correctement."

La réponse du Tec (voir ci-contre) n’a pas satisfait les cyclistes. "Le chauffeur a tenté à deux reprises de m’éjecter de la route en me serrant contre la bordure ! Il aurait pu par la même occasion me faire tomber de mon vélo et m’écraser et me tuer ! Je suis persuadée que ce n’est pas une petite remontrance et lui demander de redoubler de vigilance qu’il faut faire… mais l’exclure de la conduite d’un bus ! Ce chauffeur a mis ma vie en danger à deux reprises !"


Un simple rappel à l’ordre…

Du côté du Tec, une réponse a été donnée au premier mail qui expliquait les faits. Mais cette réponse que vous retrouvez ci-après ne satisfait pas les cyclistes qui l’ont fait savoir, en vain au Tec qui ne répond plus… "Nous faisons suite à votre plainte du 28 mai 2018 dans laquelle vous nous informez de la conduite dangereuse du chauffeur du bus de la ligne 36. En effet, ce jour-là, vous circuliez à vélo dans le centre de Lasne vers 11 h 09 avec une amie et il vous aurait dépassées de manière imprudente. Dès réception de votre réclamation, nous avons pris contact avec le chef de dépôt afin d’interroger l’agent concerné. Ce dernier reconnaît vous avoir dépassées et mentionne que vous rouliez sur la route et non pas sur la piste cyclable alors que, selon lui, elle est praticable. Il a alors klaxonné en vous dépassant afin de vous demander de vous mettre en file indienne vu la dangerosité de la chaussée. Suite à ses dires, une sérieuse remarque a été faite à l’agent quant aux règles de circulation à respecter et notamment, vis-à-vis des usagers faibles. Nous lui avons fermement rappelé qu’il devait redoubler de vigilance lorsqu’il entame de telles manœuvres de dépassement. Nous vous présentons nos excuses pour les désagréments causés par cet incident."