Brabant Wallon

Les douze caméras de surveillance tournent enfin à Nivelles

NIVELLES Elles devraient tourner depuis près de cinq ans mais les caméras installées dans le centre-ville de Nivelles ont connu quelques (més) aventures qui les ont rendues difficilement utilisables : reprise de la société par une autre peu après le placement du matériel, changement de logiciel suite à cette reprise, retard important dans la mise en œuvre des procédés garantissant le respect de la vie privée, emplacement peu adéquat pour les terminaux délivrant les images… Bref, la totale alors que l’investissement dépassait les 170.000 €.

Mais depuis quelques semaines, tout est en ordre. Le dispatching a été transféré à l’hôtel de ville où les gardiens de la paix peuvent diriger les caméras, des zones grisées garantissent l’intimité des riverains, et l’ensemble du réseau est fonctionnel.

La facture, évidemment, est passée à 220.000 €. Mais les premiers résultats (lire ci-dessous) n’ont pas tardé. Ces caméras qui tournent 24h/24 surveillent la Grand-Place, la place de Lalieux, le début de la rue de Namur et le plateau de la gare.

Le réaménagement de la Grand-Place ne nécessitera pas de déplacer le dispositif : les emplacements permettent un large balayage. À titre d’exemple, la caméra installée sur la façade du Waux-Hall permet de lire la plaque d’une voiture devant le palais de justice.

Par contre, la Ville étudie déjà la possibilité d’étendre le réseau à d’autres endroits de rassemblement comme les Jardins de Lalieux (le nouveau quartier sur le site de l’ancien 100 rue de Namur) et peut-être aussi sur la place Gabriel Petit.

Si les gardiens de la paix ne peuvent être devant les écrans tout le temps, les images sont stockées en continu sur un disque dur, et conservée de 7 à 10 jours. Ce qui permet à la police, en cas de faits délictueux, de les visionner et d’en faire des copies.



© La Dernière Heure 2009