Brabant Wallon Sur les 10,000 m2 de toiture, c’est peu. Une enquête est en cours. Le chantier devrait rapidement reprendre

C’est un chantier exemplaire. "Tout est propre, bien effectué, bien rangé, tout est dans l’ordre, bref un chantier comme on les aime", raconte Marc Jeanmoye, directeur du complexe sportif de Blocry, au lendemain de la double explosion et de l’incendie survenus sur le chantier de la future piste d’athlétisme indoor. "Toutes les normes de sécurité sont respectées à la lettre. Et, malheureusement, le sort s’est acharné ce mardi…", poursuit-il.

En effet, vers 17 h 40 , une première explosion retentit sur le site de la future piste d’athlétisme indoor. Dix minutes après, les hommes du feu de Wavre arrivent sur les lieux. Ils seront épaulés par leurs collègues de Gembloux quelques minutes plus tard. "Les ouvriers avaient quitté le chantier, enchaîne Marc Jeanmoye. Il n’y a donc eu aucune victime. La deuxième bonbonne de gaz a ensuite explosé. De la fumée noire s’est échappée mais l’incendie a vite été maîtrisé. Je tiens d’ailleurs à remercier les pompiers : j’ai été impressionné par leur sang-froid et la qualité de leur intervention. Et les policiers qui ont établi un périmètre", poursuit-il.

Le lendemain, l’heure est au constat. On craignait le pire mais seul 1 % de la toiture totale est brûlée. "80 m2 sont endommagés. Je suis monté sur les toits pour constater les dégâts. J’ai même aperçu deux trous de 2 m2 provoqués par les deux explosions. Des scellés ont été posés par la police pour effectuer une enquête ce mercredi. Le chantier devrait vite reprendre, je ne me fais pas de soucis", conclut le directeur.

Des débris de la taille d’un casque de moto ont été retrouvés sur la place des Sports, à 200 m de là. Lors de l’explosion, les débris ont été projetés au-dessus du boulevard de Lauzelle et des habitations voisines…