Brabant Wallon Fini le Walen Buiten, place désormais à l’entente cordiale entre les deux villes !

C’était dans les petits papiers de la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve depuis maintenant quelques mois. Un jumelage va être mis en place entre la commune et la ville flamande de Leuven.

C’est l’Université catholique de Louvain qui avait émis une demande de partenariat à la rentrée académique de 2015, dans le cadre de son année des utopies. Des membres du conseil rectoral de l’université avaient déjà rencontré le collège de Leuven.

Des citoyens néolouvanistes intéressés par ce projet ont eu également l’occasion de participer à un échange d’idées et de conseils sur la mise en place de ce jumelage.

Ce partenariat est donc le fruit d’une longue réflexion concrétisée, mardi soir, lors du dernier conseil communal ottintois. L’échevine de l’État-civil et de la Population, Annie Galban-Leclef, y a décrit les enjeux de ce jumelage aux conseillers communaux.

"De nombreux échanges se dérouleront dans les années à venir", précise-t-elle. "Qu’ils soient culturels, sportifs, touristiques et même économiques."

Pour concrétiser ce jumelage, il fallait demander l’accord au collège communal sur la création de ce projet. Et c’est désormais chose faite !

Les conseillers communaux ont voté en faveur de cette nouvelle entente et ont salué la démarche. "Symboliquement et politiquement, c’est un geste fort", déclare Patrick Piret-Gérard, conseiller. "Mais je relève le fait qu’il y a tout de même 5 jumelages en cours sur notre ville. Il faut les dynamiser et il y a là de la difficulté dans cet exercice. Nous en rajoutons un de plus avec toutes les conséquences que cela peut avoir."

Le Walen Buiten reste tout de même dans toutes les mémoires. Mais l’échevine Galban-Leclef a appelé le collège à tourner la page et à regarder désormais vers l’avenir.

Les bourgmestres des deux entités officialiseront donc cet accord le 4 mai prochain lors de la Nuit des utopies, organisée par l’Université catholique de Louvain. Le jumelage sera opérationnel lors de la prochaine rentrée académique en septembre.