Brabant Wallon Un an de prison requis après plusieurs faits de violence commis en état de récidive

Déjà condamné pour coups et blessures en 2016, le Nivellois Nathan P. se retrouvait à nouveau sur le banc des prévenus du tribunal correctionnel, cette semaine, pour s’expliquer sur trois faits différents mais toujours à peu près du même ordre. Ainsi, le 12 mai 2018, il s’en est pris à un autre jeune devant le Pélerin, établissement proche du palais de justice où le gaillard, suite à d’autres frasques, n’est plus le bienvenu. Le jour des faits, il a notamment frappé dans le visage de la victime avec une tasse et cassé deux dents à un autre client.

Le 13 janvier dernier, il s’en était pris à des maraîchers qui s’installaient sur la Grand-Place, furieux de ne pas pouvoir passer avec sa voiture. Une dame avait sauté sur le côté pour éviter son véhicule et par la suite, il s’est muni d’une barre de fer pour venir régler ses comptes. Et le 21 avril, c’est à coups de pied qu’il a détruit une porte du Mc Donald de Nivelles pour un problème de commande incomplète…

Si on doit résumer le dossier, disons que c’est une tranche de vie du prévenu, qui ne sait pas trop quoi faire de ses journées si ce n’est chercher misère à ceux qu’il croise. Il est tout le temps dans Nivelles à faire tout et n’importe quoi, sauf des choses positives, a requis la substitut à l’audience. "Je n’ai pas peur des mots : monsieur est une plaie pour les Nivellois et pour les forces de police ! Et depuis qu’il est sous mandat d’arrêt, il y a une sérieuse baisse des interventions de la police. Il n’a aucun recul sur les conséquences de ses actes…"

Un réquisitoire musclé que la substitut a conclu en réclamant un an d’emprisonnement contre Nathan.

La défense, elle, estime que l’emprisonnement n’est pas une bonne solution et souhaiterait obtenir une peine de travail. Le tribunal dira ce qu’il en pense dès la semaine prochaine.