Brabant Wallon Les vœux du bourgmestre permettent de faire le point sur le travail réalisé

Hier midi lors des vœux au personnel, le bourgmestre de Nivelles, Pierre Huart, a fait le point sur l’année écoulée en mentionnant les réalisations de la majorité, mais aussi les projets menés par le privé et qui font évoluer la cité des Aclots.

C’est notamment le cas de l’ouverture du refuge pour chiens "Un toit pour eux", de l’ouverture d’une crèche "Aux petits Anges" en centre-ville, de la fondation de l’école de langue Kids&Us à la place De Lalieux, ou encore de la reconversion annoncée de la résidence Athéna.

La renommée de Nivelles a également été boostée par l’édition de Viva for Life. Et on a aussi parlé de la cité des Aclots en 2017 lorsque Christian Hacq, nivellois d’origine et sociétaire de la Comédie-Française, est entré dans le Larousse. Le maïeur a aussi évoqué la désignation de Valérie De Bue comme ministre régionale. Au niveau des réalisations communales, les "24 apas" ont été rénovés l’an dernier, et l’académie dispose désormais d’un bâtiment propre à l’avenue Albert et Elisabeth. Le bâtiment des Récollets a été vendu, après une longue saga, et le "triangle du passage" est désormais sécurisé. Et à propos de mobilité, pour la première fois, des voitures partagées ont été imposées sous forme de charges d’urbanisme.

2017 est aussi l’année de l’inauguration de l’extension de l’école de la Maillebotte et de la remise en fonction de la piscine après un chantier qui a duré trois ans. Pour y loger ses services, la Ville a également acheté le bâtiment Fred Boissons dans le zoning Sud.

Comme chaque année , " revient aussi le temps des objectifs, a enchaîné le maïeur aclot. De gros dossiers nous attendent : la vente de la caserne des pompiers, le cinéma, les travaux à l’école de Bornival, la mise à jour du plan communal de mobilité, et le réaménagement du cimetière de Monstreux. Sans oublier nos missions de base : la sécurité, la propreté, les espaces verts, la mobilité…. et les réponses aux multiples questions des citoyens."