Brabant Wallon

Le conseiller communal quitte la scène politique après 36 ans au service des Nivellois

À la fin du dernier conseil communal, lundi soir à Nivelles, un des élus sortants a été particulièrement mis à l’honneur. Willy Manquoy, né en 1925, a participé à la dernière campagne électorale sur la liste du bourgmestre, mais il ne fera pas partie de la nouvelle équipe.

Le bourgmestre Pierre Huart et la ministre wallonne de la Fonction publique, Valérie De Bue, l’ont publiquement remercié pour ses 36 ans de présence au conseil communal. En rappelant notamment que, lorsqu’il s’est présenté pour la première fois aux élections, en 1982, il est directement devenu échevin.

Grand sportif et personnage de la vie de la cité des Aclots, Willy Manquoy est donc devenu échevin des Sports puis, plus tard, échevin des Travaux durant douze ans. C’était lorsque le socialiste Maurice Dehu était bourgmestre et, après avoir été salué par l’ensemble des groupes politiques présents autour de la table du conseil, l’ancien échevin a peut-être un peu surpris en soulignant combien l’ex-bourgmestre socialiste lui avait toujours facilité la tâche. "J’ai vécu douze ans merveilleux", a-t-il affirmé.

Comme l’a indiqué lundi Valérie De Bue, c’est aussi l’humour de Willy Manquoy qui va manquer aux élus aclots. Après une standing ovation au conseil et la réception de plusieurs cadeaux, l’ancien échevin l’a d’ailleurs encore prouvé, avec une petite anecdote made in Willy confiée aux journalistes, clin d’œil à la clé. "Quand le bourgmestre Lucien Gilbert est venu me chercher en 1982, je lui ai d’abord répondu que je n’étais qu’un petit électricien, et que je n’avais pas ma place à la commune. Il m’a répondu que ça n’avait rien à voir, que j’allais voir les bièsses qu’il y avait là-dedans. Et je crois qu’il avait un peu raison !"