Brabant Wallon Le home du CPAS pourra proposer 24 lits de plus, et 5 lits encore pour les courts séjours


Le CDH aclot a annoncé la bonne nouvelle le premier, en remerciant la ministre humaniste Alda Gréoli sur son site internet et les réseaux sociaux: 24 nouvelles places sont accordées au home du CPAS Nos Tayons, qui en compte 120 actuellement. Sans cependant rappeler que la majorité nivelloise attend depuis plus de deux ans l’attribution de ces lits qui avaient été fermés à Court-Saint-Etienne, et qu’elle a introduit deux recours avait d’obtenir gain de cause.

Le communiqué co-signé par le bourgmestre Pierre Huart et la présidente du CPAS, Colette Delmotte, est plus direct. Tout en confirmant l’heureuse nouvelle pour l’accueil des seniors à Nivelles, l’ancien ministre en charge, Maxime Prévot (CDH), est pointé du doigt par les deux élus MR, bien que son nom ne soit pas cité.

« On se souviendra que ce dossier très important, ouvert par le CPAS de Nivelles en avril 2015, avait été bloqué par l’administration du précédent ministre en charge des affaires sociales, indique le communiqué. L’installation d’une nouvelle majorité à la Région wallonne a donc permis de réactiver ce dossier d’extension. »

A plusieurs reprises, dans le passé, André Flahaut (PS) était aussi intervenu publiquement sur la question, pour demander que ces lits qui devraient être ouverts en Brabant wallon le soient au plus vite. Et la présidente du CPAS, lors de la joyeuse entrée du gouverneur Gilles Mahieu à Nivelles, avait remis la question sur le tapis en précisant qu’on pouvait parler d’un blocage administratif… pour être poli.

C’est que ces 24 lits avaient fait l’objet d’une convention entre le CPAS de Nivelles et celui de Court-Saint-Etienne, en 2015, lors de la fermeture du home Libouton. L’idée était de réaliser un transfert, qui n’était manifestement pas voulu à l’époque par la Région.

L’essentiel, sans doute, est que l’extension soit aujourd’hui acquise. Des travaux devront être réalisés à l’arrière du home pour accueillir de nouvelles chambres. Et la Région, dans la foulée, a accordé cinq nouveaux lits pour des courts séjours.