Brabant Wallon Deux ans de prison pour un habitant de Braine-le-Château aux lourds antécédents.

Dans la nuit du 17 au 18 janvier 2017, une dame fêtait son anniversaire en compagnie de plusieurs personnes dans le club-house du Smashing, un club de tennis de Nivelles. Alors qu’elle était attablée en compagnie de son frère, celui-ci l’a frappée au niveau de la gorge, en tenant un verre de bière.

Le verre s’est brisé sur le menton de la victime, et une plaie de 4 cm de long incrustée de morceaux de verre a dû être soignée.

L’auteur de cette agression, Vincent F., un quadragénaire de Braine-le-Château, a téléphoné à la police vers 3 h du matin, non pas pour se dénoncer mais pour prendre des nouvelles de sa sœur. Et comme un policier refusait de lui donner des informations vu la situation, il a précisé qu’il avait un forfait téléphonique illimité, et qu’il allait téléphoner toute la nuit…

"Je ne voulais pas la blesser : je voulais parler avec elle, discuter de sa vie et de ses états d’âme, a expliqué le prévenu, il y a un mois devant le tribunal correctionnel. Ce verre était devant moi, j’ai voulu récupérer le paquet de cigarettes qu’elle avait déchiqueté… J’étais pris par l’alcool. C’est flou, mes souvenirs s’effacent."

Le ministère public, lui, n’a guère goûté cette minimisation des faits. D’autant que le prévenu n’en est pas à sa première scène de violence. Les condamnations pénales s’accumulent depuis vingt ans. "Un verre cassé dans la gorge de sa sœur, on aurait pu retenir la tentative de meurtre !", avait-il requis en craignant de nouvelles scènes commises par un homme qui, manifestement, ne comprend pas les messages de la justice.

Le tribunal, dans le jugement rendu hier, souligne l’extrême gravité des faits et les antécédents judiciaires de Vincent F. Celui-ci écope de deux ans de prison ferme.