Brabant Wallon Les forces spéciales de plusieurs pays mèneront un exercice jusque dans le centre-ville

Il régnera une animation inhabituelle, du 16 au 21 septembre à Nivelles : la cité des Aclots a été choisie pour accueillir, avec Binche, l’exercice "Storm Tide 2018" mené par deux bataillons du régiment "Special Operations" de l’armée belge en compagnie de forces spéciales néerlandaises et anglaises.

En tout, 600 hommes seront déployés : après un débarquement par bateau du côté de Coxyde, ils seront largués en parachute pour mener à Nivelles une opération d’évacuation d’expatriés. Le scénario prévoit une situation tendue, la libération d’otages détenus dans les locaux du collège Sainte-Gertrude, et même des combats dans les rues du centre-ville. L’idée est d’entraîner les hommes en milieu urbain au milieu des civils - les Anglais sont d’autant plus intéressés que c’est interdit chez eux ! - et plusieurs moments devraient être spectaculaires. Comme le largage de 300 hommes en une minute, sautant en parachute entre Nivelles et Houtain-le-Val. L’arrivée des puissants hélicoptères NH-90 ne devrait pas passer non plus inaperçue. Et évidemment, il y aura des tirs en ville.

Les figurants (lire ci-contre) seront évacués en hélicoptère vers la base de Beauvechain, où ils arriveront depuis Nivelles en sept minutes chrono ! Pour les combattants qui resteront sur le terrain, cela s’annonce plus compliqué et il est aussi question de manœuvres sur le canal pour exfiltrer les soldats. Mais chut, il faut leur réserver quelques surprises…

Pour éviter que la population soit affolée suite à ces grandes manœuvres et aux déplacements des troupes aussi bien dans le ciel que dans les rues, l’armée a choisi de communiquer largement sur l’exercice. Une campagne d’information est prévue par la suite, et un dispositif de sécurité coordonné avec la police locale sera mis en place pour éviter les problèmes. Un officier servira également de point de contact si ces manœuvres provoquent par mégarde certains dégâts aux propriétés.