Brabant Wallon Plus de 3,2 millions d’euros seront investis pour rénover le ring

Le mauvais état du R24, le contournement routier de Nivelles, n’est pas vraiment un scoop : cela fait des années que des améliorations sont réclamées et on se rappellera notamment des actions chocs de la Fédération des motards en colère, peignant les nids de poule pour dénoncer de véritables pièges mortels.

Il a fallu du temps mais ça bouge : le 1er octobre prochain débutera un chantier de réhabilitation du revêtement sur l’ensemble du ring, de la sortie de la N25 jusqu’au rond-point de la rue du Panier Vert, au-delà du Shopping Center. Soit un tronçon d’environ 7 kilomètres.

Et comme il faut refaire la structure même du rond-point de la rue de l’Industrie (l’accès principal vers le zoning Sud), la Région wallonne en profitera pour élargir les bandes existantes.

Les autres giratoires, à l’exception de celui du Shopping récemment rénové, bénéficieront aussi d’un coup de jeune. Par contre, le passage à deux bandes de tous les ronds-points de ce contournement, un temps préconisé pour en finir avec les embouteillages aux heures de pointe, n’est toujours pas à l’ordre du jour… "Lors d’une récente commission provinciale de sécurité, l’idée de transformer deux des ronds-points en trémie a été actée, confirme Héloïse Winandy, la porte-parole de la Sofico. Mais ce n’est qu’une grande orientation à ce stade, ce n’est pas du tout l’objet des travaux qui vont commencer. On est toujours au stade du projet, il faut voir ce que dira le prochain plan d’investissement régional…"

En route donc pour une simple réhabilitation du revêtement… qui sera déjà assez compliquée. C’est que le chantier va durer jusqu’à l’été 2019 - il sera interrompu en hiver - et le coût estimé pour ce chantier de 7 kilmètres est déjà de 3,24 millions d’euros hors TVA.

Avant l’hiver, les travaux porteront sur les trois ronds-points de la rue de l’Industrie, du chemin de Fontaine-l’Evêque et de la rue du Panier vert. Au printemps, les deux derniers ronds-points seront traités avant d’entamer la voirie entre chacun d’eux.

Durant tout le chantier deux voies de circulation seront maintenues dans chaque sens et les accès tant au Shopping qu’au zoning Sud seront utilisables durant l’ensemble des travaux.

Trois questions à Pierre Huart, bourgmestre de Nivelles 

1Le ring en chantier, cela veut dire des embouteillages en ville ?

"La Sofico garantit que quatre bandes seront maintenues. Si c’est le cas, cela devrait aller. Il y aura sans doute un peu de trafic parasite dans les voiries de campagne à proximité du ring. Mais pas jusque dans le centre-ville, je ne pense pas. Si des mesures doivent être prises en urgence, on se coordonnera avec le Service public de Wallonie."

2Commencer en octobre, ce n’est pas l’idéal…

" Sans doute mais ces travaux sont attendus depuis tellement longtemps déjà… L’amélioration du ring, on en parlait dans le plan communal de mobilité en 2003. Le chantier était prévu l’été dernier puis a été reporté. De toute façon, il n’y a jamais de bon moment. Et pas question de reporter parce qu’on approcherait d’une élection. Ce sont des travaux d’intérêt général, vitaux pour le développement économique de la ville. Ils doivent être réalisés au plus vite."

3Et la mise à deux bandes de tous les ronds-points ?

"C’était une demande auparavant mais on a aussi mis sur la table l’aménagement de trémies : c’est une solution d’avenir, qui permettra de désengorger ce contournement. C’est à l’étude mais il faut aussi prendre en compte le budget…"