Brabant Wallon Les modifications du sens de circulation entraînent trop d’inconvénients

À titre d’essai, depuis le 18 mai, un test de changement de circulation et de stationnement dans le parc de la Dodaine a été mis en place par le collège communal. Il s’agissait de trouver une solution aux problèmes rencontrés par les usagers du parc lors de l’organisation de manifestations sportives d’ampleur.

En clair, l’idée était d’éviter le capharnaüm et de retrouver des places de stationnement supplémentaires via l’instauration d’un sens unique dans le parc.

Mais les rapports de police et les avis des riverains ont montré qu’en pratique, la solution n’était pas la meilleure. Le collège cite notamment les difficultés d’insertion dans le faubourg de Charleroi à hauteur du chemin de l’Escavée ainsi qu’un trafic plus important sur le faubourg et la chaussée de Charleroi qui génère des files de voitures parce que les automobilistes utilisent le parc comme by-pass.

L’étroitesse du passage sur l’avenue Jules Mathieu lorsque des véhicules ne sont pas garés contre les trottoirs est également mentionnée. "Notons toutefois que ce test a permis de voir une réduction significative de la vitesse dans la rue Jules Mathieu", nuance le collège communal, tout en annonçant qu’il avait décidé d’interrompre ce test qui était prévu initialement jusqu’au 26 juin.

De nouveaux essais seront réalisés l’an prochain mais en privilégiant les cyclistes et les piétons, en associant les riverains à la réflexion et en prévoyant des marquages et davantage de signalisation.

Attention toutefois : du vendredi 22 au dimanche 24 juin, la Ville remettra en place le temps d’un week-end le dispositif d’essai. En clair, la circulation sera en sens unique sur une partie de la rue Jules Mathieu et au chemin de Stoisy, avec des zones de stationnement spécifiques.