Brabant Wallon La rentrée solennelle du Tour Sainte-Gertrude s’est déroulée dimanche après-midi à Nivelles sous un ciel gris, mais les couleurs des costumes des quelque 300 figurants du cortège historique compensaient largement la grisaille. 

Cavaliers, géants de la Ville, lanceurs de drapeaux, archers, fauconniers, chanoines, abbesses, ménestrels et autres musiciens ont mis une belle ambiance dans le centre de Nivelles pour clôturer cette 741e édition du Tour Sainte-Gertrude. 
 
En fin de cortège, les angelots juchés sur les six chevaux qui ont tiré toute la journée le char portant la châsse de Sainte Gertrude sont rentrés à la collégiale sans avoir essuyé une goutte de pluie. Pour le grand bonheur de leur famille puisque les parents et les proches attendent cet événement… depuis six ans. 
 
« On entend dire beaucoup de choses sur la sélection des angelots, et surtout beaucoup de choses complètement fausses, glisse un responsable du Tour. Il faudrait être fils de celui-ci ou de celui-là pour être retenu… Pas du tout. Ce qui se passe, c’est qu’il n’y a que six chevaux, et donc six places par an. Nous classons les demandes dans leur ordre d’arrivée, ce qui fait que les parents nous contactent dès la naissance. Et même un peu avant aujourd’hui, après l’échographie, puisqu’il faut que l’angelot soit un garçon. En clair, on traite cette année les demandes pour 2023 ! »