Brabant Wallon

Valérie De Bue sera également présente sur sa liste.

À 150 jours des élections d’octobre, Pierre Huart a présenté jeudi la Liste du bourgmestre, qui est pratiquement complète. Il reste juste une place, la 26e, qui selon le principe de la tirette sera réservée à une femme. Pour le reste, il n’y a pas d’énorme surprise :

le maïeur aclot, qui fête cette année ses 30 ans d’engagement politique, tirera la nouvelle liste et est candidat à un troisième mandat maïoral.

À la 29e place, la dernière donc, l’ancienne première échevine Valérie De Bue, devenue ministre régionale du Logement et des Pouvoirs locaux, poussera la liste. Elle avait déjà précisé il y a quelques mois qu’elle choisirait de continuer à la Région wallonne après le mois d’octobre.

Derrière Pierre Huart , on trouve en numéro2 l’actuelle présidente du CPAS, Colette Delmotte, suivie de l’échevin des

Finances Hubert Bertrand, de la conseillère communale Margaux Nothomb, de l’échevin des Travaux Philippe Bouffioux, puis de la présidente de la section aclote du MR et conseillère communale Vinciane Hanse.

La liste est composée de 14 mandataires sortants (sur 17), conseillers communaux ou conseillers de CPAS, et on y trouve également des nouvelles têtes issues des jeunes MR, comme Germain Dalne ou Laurie Semaille. La moyenne d’âge s’établit à 49 ans… en sachant qu’un candidat plombe quelque

peu les chiffres. C’est que Willy Manquoy, déjà trois fois échevin en terre aclote et qui en sera à sa 7e campagne électorale communale, fêtera ses 93 ans le jour des élections d’octobre !

Côté programme, les grands axes seront notamment la mobilité, l’environnement, la qualité de vie, l’animation économique, l’implication des citoyens et la gouvernance. Pierre Huart affirme qu’il ne se fixe pas d’objectif en termes de siège mais que le but est (évidemment) de poursuivre les projets déjà engagés et en amener d’autres.

Avec quel partenaire ? “Une qualité qui me paraît essentielle, c’est la loyauté,affirme le maïeur aclot. Et j’ai trouvé beaucoup de loyauté – notamment dans la capacité à défendre les décisions prises en collège – et une approche positive des projets chez Ecolo durant cette législature.”