Brabant Wallon Sur le plan, la rue de l’Étuve est en fait la rue de la Violette, ce qui a déjà causé plusieurs accidents

Cela fait maintenant deux ans que Jean-Pierre a envoyé un mail à Google afin de corriger un problème qui, en apparence, ne semble pas prioritaire mais qui a pourtant déjà causé pas mal d’accidents.

Pour résumer, la plupart des GPS calquent leurs cartes sur celles de Google Maps. Sauf qu’à Nivelles, une grosse erreur a été commise. Concrètement, deux rues ont été inversées. "En fait, comme on peut le voir sur le plan, la rue de l’Étuve est un cul-de-sac et la vraie rue de la Violette ne fait que 2m50 de large. La rue de la Violette qui est mentionnée par Google est beaucoup trop courte", explique le Nivellois.

Résultat : certains automobilistes empruntent la vraie rue de l’Étuve et s’apprêtent à tourner dans la vraie rue de la Violette (qui est piétonne) et c’est l’accident. "Ils se retrouvent face à un muret, montent dessus et ne savent plus en redescendre. En six mois, j’ai déjà dû aider une demi-douzaine d’automobilistes qui avaient suivi leur GPS."

Fort heureusement, pour le moment, on ne déplore que quelques dégâts matériels. Mais la situation pourrait s’envenimer si plusieurs personnes arrivaient au même moment.

Du coup, Jean-Pierre a alerté le bourgmestre Pierre Huer hier matin. "Quelques minutes plus tard, un plot était placé afin d’éviter que des automobilistes s’engagent dans la rue de la Violette", conclut le Nivellois qui espère que la situation s’arrangera rapidement. Sinon, il devra encore faire appel à son huile de coude pour venir en aide aux automobilistes piégés par leur GPS.