Brabant Wallon Un violent incendie s’est déclaré lundi soir au sein de l’immeuble situé dans la rue Cheval Godet

On peut dire que la catastrophe a été évitée de peu lundi soir vers 21 h 30 au sein de cet immeuble à appartements situé dans la rue Cheval Godet à Nivelles à la suite d’un violent incendie qui s’est déclaré au troisième étage.

Visiblement, d’après les premiers éléments, ce serait un poêle à éthanol en fonctionnement et accidentellement renversé sur un tapis qui aurait mis le feu aux poudres. " La locataire a tenté d’éteindre le feu, mais en voyant qu’elle n’y arrivait pas, elle a quitté les lieux et a alerté les voisins, explique Pierre Huart, le bourgmestre de Nivelles, qui s’est rapidement rendu sur place. D’après mes informations, cette dame serait brûlée aux mains et un peu au visage. "

À l’intérieur de l’appartement, se trouvait également un homme qui a été un peu brûlé. Tous les deux ont été transportés à l’hôpital de Nivelles tout comme une troisième personne qui a été légèrement intoxiquée par les fumées.

Au total, une quarantaine de personnes ont dû évacuer l’immeuble et il a fallu trouver une solution pour reloger tout le monde le temps de l’intervention des hommes du feu. " Nous avons la chance d’avoir deux écoles à proximité, mais, malheureusement, nous sommes en plein congés scolaires donc tout était fermé, continue Pierre Huart. Heureusement, j’avais le numéro de GSM de la directrice de l’Ipet qui m’a mis en contact avec le concierge. Je tiens d’ailleurs à les remercier, ils ont permis d’ouvrir l’école rapidement pour réchauffer les personnes, car il faisait très froid dehors, mais également d’abriter sept habitants qui n’ont pas pu réintégrer leur logement et qui n’avaient pas d’autre endroit pour se réfugier. "

Pour la petite histoire , certains locataires ont passé la nuit dans la famille ou même chez leurs enfants dans un kot du côté de Mons. Après cette mésaventure, tout semble doucement rentrer dans l’ordre et les locataires regagnent petit à petit leur logement. " Tout se passe bien si ce n’est que certaines personnes un peu plus âgées sont légèrement déboussolées. Mais quoi de plus normal ? Mis à part cela, tout est en ordre. On notera tout de même que trois appartements sont à présent inhabitables ", conclut le maïeur de la cité aclote.