Brabant Wallon L’ASBL baulersoise Du Côté des champs a fait réaliser son pro pre drapeau

La semaine dernière, à Nivelles, les autorités locales mais aussi françaises étaient présentes pour rendre hommage, cent ans après la fin de la Première Guerre mondiale, aux combattants qui sont tombés en terres aclotes.

Ainsi, au cimetière de Nivelles, l’histoire du lieutenant Rouvier et du cavalier Mouy, mortellement blessés alors qu’ils menaient une mission de reconnaissance à cheval en 1914 pour le 8e régiment de hussards français, a été rappelée.

Comme d’autres histoires et d’autres vies sacrifiées à Nivelles, elles ont été remises en mémoire récemment par le travail de l’ASBL baulersoise Du Côté des champs. Les responsables étaient évidemment présents aux cérémonies de vendredi, et leur contribution à la transmission de la mémoire a été soulignée tant par la représentante de l’ambassade de France que par ceux de l’association Le Souvenir français.

Mais Du Côté des champs, c’est aussi la défense globale du patrimoine local, et l’ASBL se fait également entendre sur certains sujets comme l’implantation d’éoliennes, et elle participe activement à la fête des géants de Baulers.

Hier, en marge des cérémonies patriotiques, l’association a présenté son propre drapeau, dessiné par Christian Patriarche. Il a été réalisé en deux exemplaires, et décliné en pin’s que pourront acquérir ceux qui veulent soutenir l’ASBL.

On y voit un marronnier qui est celui de Baulers, planté sur la place du village en 1680 et qui est toujours là. "Ce sont nos racines et c’est pour cela que celles de l’arbre sont bien visibles", explique Joël Fery. Les couleurs rouge et bleu sont celles de Baulers, et la ligne au milieu, c’est le chemin de fer qui traverse le village.

"Le drapeau servira à nous faire connaître encore davantage, c’est un beau symbole de notre association."