Brabant Wallon La Fédération Wallonie-Bruxelles soutient le projet de la Ville sur le site du Val de Thines

Hier matin, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé d’octroyer un subside de 3,4 millions d’euros pour la construction d’une nouvelle école fondamentale en Brabant wallon.

Et l’établissement en question est identifié : il s’agit de l’école que la Ville de Nivelles souhaite créer sur le site de l’ancienne usine Arjo Wiggins (Idem Papers), dans le cadre de sa reconversion en un quartier baptisé Val de Thines. Les discussions sont en cours avec le promoteur, sachant que la construction de l’établissement sera imposée en termes de charge d’urbanisme.

Mais évidemment, le promoteur ne supportera pas la charge financière totale, d’où le subside appuyé par André Flahaut, dans l’opposition au conseil communal aclot mais gardien des cordons de la bourse à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le projet consiste en la création de 19 classes, soit 450 nouvelles places, plus des infrastructures comme un réfectoire et une salle d’éducation physique. "Excellente nouvelle", se réjouissait hier le bourgmestre Pierre Huart, qui réaffirme sa volonté d’avancer au plus vite sur le dossier.

Le 2 juillet, le collège communal a constitué un groupe de réflexion dont font partie les directions des écoles communales actuelles. En effet, la future école du Val de Thines devrait introduire du neuf dans l’enseignement communal en travaillant sur base d’une pédagogie active.

Si l’implantation (près de la salle des Heures claires) est confirmée, les détails restent à peaufiner mais la Ville confirme qu’un dossier sera présenté dans les temps pour décrocher ces subsides promis par la Fédération Wallonie-Bruxelles.