Brabant Wallon Les amarantes osent une femme à la première place de leur liste en terres aclotes

À Nivelles, PS (PluS pour Nivelles), MR (Liste du bourgmestre) et CDH ont déjà présenté leur liste pour les élections communales d’octobre en réservant quelques surprises à l’électeur, mais avec chaque fois un homme en première position. Défi (ex-FDF), qui avait manqué de peu son premier siège au conseil communal en 2012, prend le contre-pied en "osant" confier la tête de liste à une femme.

C’est en effet Véronique Vandegoor, jeune sexagénaire active notamment au sein du club de basket et agent immobilier de profession, qui emmènera la liste. Elle est suivie par Stéphane Oruba, actif en politique depuis plus de 30 ans et ancien président de la section locale CDH avant de passer chez Défi où il est également président de la section de Nivelles. Il figure aussi en deuxième position sur la liste provinciale Défi pour l’ouest du Brabant wallon. Viennent ensuite Nicole Dehopre-Chartel (présidente des aînés de Défi Nivelles et du Brabant wallon), Aïcha Amraoui et le docteur André Leurquin.

Nous l’avions annoncé il y a quelques semaines, c’est Marc Wilmet qui poussera cette liste Défi : agent immobilier et ancien élu de la Liste du bourgmestre, il a été conseiller communal durant 18 ans et s’est également taillé une fameuse réputation d’organisateur d’événements comme le carnaval, des soirées musicales et les incontournables Deux heures de poussettes .

Côté programme, Défi a dévoilé plusieurs axes prioritaires d’action comme la sécurité, matière pour laquelle les amarantes aclots veulent donner les moyens humains et matériels à la police afin de permettre aux Nivellois de vivre dans un climat serein. Et précisant que le côté préventif de l’action policière ne doit plus être oublié. La redynamisation du centre-ville avec un coup de pouce aux commerces de proximité, une réflexion sur la mobilité et la création d’une nouvelle offre de parking est également évoquée, tout comme le renforcement du vivre ensemble et de la lutte contre les discriminations dans une "ville riche en multiculturalité".