Brabant Wallon Nicola était poursuivi pour au moins 22 faits différents

Domicilié dans la région de Charleroi, Nicola a pas mal sévi à Nivelles de 2015 jusqu’au printemps dernier. Ancien toxicomane, marginal et désormais porté sur la bouteille, il devait s’expliquer sur 22 faits de vols allant de la ponceuse piquée dans un magasin de bricolage à la peluche pour son neveu escamotée dans un grand magasin, en passant par des produits de beauté. On le soupçonne aussi d’avoir volé un portefeuille… au sein du commissariat de Nivelles où il avait été amené !

Mais pour l’essentiel, ce sont surtout des bouteilles et des canettes qu’il a prises dans divers magasins de Nivelles, où il est bien connu. "J’ai un vrai problème avec l’alcool, a-t-il affirmé il y a un mois sur le banc des prévenus. J’ai déjà fait cinq cures, mais sans résultat."

Du côté du ministère public, on n’a guère de solution à proposer, tant que le prévenu ne se prend pas en main.

L’intéressé collectionne les peines, toujours pour le même type d’infractions, et il continue. "La police n’en peut plus d’intervenir pour monsieur !, a déploré le substitut. On a des pages et des pages de P-V. À un moment, il faut que ça s’arrête, avec une peine dissuasive pour lui faire comprendre la situation."

Le jugement a été rendu dans des circonstances un peu particulières : Nicola, qui était venu à l’audience pour s’expliquer sur un nouveau dossier encore, était complètement ivre et cette affaire n’a pas pu être examinée, vu son état.

"J’ai besoin d’aide", a-t-il affirmé en s’attirant une réponse implacable de la part de la présidente : "Je ne suis pas assistante sociale !"

Le prévenu écope de 15 mois de prison ferme et de 400 € d’amende.