Brabant Wallon

Les autorités communales s'étaient pourtant positionnées contre le projet

Mauvaise surprise pour les communes de Nivelles et de Genappe, qui avaient remis un avis défavorable sur le permis unique demandé par le promoteur WindVision, et qui avaient été soulagées à la fin de l’an dernier lorsque les fonctionnaires technique et délégué avaient refusé au promoteur éolien d’ériger six éoliennes le long de la Nationale 25. Un recours a été introduit par le promoteur d’Heverlée auprès du gouvernement… et le ministre Di Antonio a finalement dit oui !

A ce stade, le permis unique est donc accordé à WindVision, pour placer trois éoliennes sur le territoire de Nivelles et trois autres sur le territoire de Genappe, et les exploiter. Assez surprenant lorsqu’on sait que Genappe avait écrit au ministre pour clarifier sa position, et que le bourgmestre Couronné a été reçu récemment au cabinet du ministre en compagnie du conseiller CDH Benoit Huts, pour exposer l’initiative de cadre local éolien. Des félicitations pour cette démarche, qui constitue une première en Wallonie, avaient été émises.

Manifestement, cela n’a pas empêché la Région de donner son feu vert à l’érection des six mats controversés de WindVision, sans tenir compte de l’initiative en cours…

Lors d’un récent conseil communal, le bourgmestre Couronné avait indiqué que si un tel permis était accordé, la Ville contesterait la décision au Conseil d’Etat. C’est ce qui sera fait. Du côté de Nivelles, le sujet sera discuté au sein du collège la semaine prochaine.