Brabant Wallon Sur les routes de Nivelles et Genappe, 6.331 véhicules ont été flashés en 2017

Le rapport d’activités de la zone de police de Nivelles, publié la semaine dernière, montre des chiffres encourageants en ce qui concerne la lutte contre certains délits. Mais en matière de sécurité routière, il reste manifestement du pain sur la planche.

La zone de police a constitué en son sein un "pool roulage" mais les activités de celui-ci ont été influencées par une absence de longue durée d’un des agents et la formation d’un autre durant plusieurs mois. Le commissaire divisionnaire Pascal Neyman considère cependant que les trois quarts des activités prévues l’an dernier ont pu être menées à bien.

En matière de vitesse, alors que 35.000 véhicules avaient été contrôlés en 2015 et un peu moins de 50.500 en 2016, ce sont 77.827 voitures qui sont passées l’an dernier devant les radars de la zone de police. Et encore, ces chiffres ne prennent pas en compte ceux qui ont eu affaire au redoutable "Lidar" prêté par la Région wallonne. Mais sur l’ensemble des véhicules concernés, 6.331 circulaient au-delà de la vitesse tolérée.

Pour les raisons évoquées plus haut, les contrôles d’alcoolémie au volant ont été moins nombreux l’an dernier : 913, contre plus du double en 2016. Mais 93 automobilistes ont été testés "positifs" (avec 29 retraits de permis !) contre 52 en 2016, et 38 autres se situaient dans la zone d’alerte.

Le chiffre des accidents, relativement stable, montre tout de même que 452 accidents n’ayant entraîné que des dégâts corporels se sont produits sur les routes des communes de Nivelles et de Genappe en 2017.

En ce qui concerne les accidents avec des lésions corporelles, la police en a recensé 145 l’an dernier. Dix personnes ont été gravement blessées, trois tuées, et 170 automobilistes s’en sont tirés avec des blessures légères.