Brabant Wallon Le projet de nouvelle piscine devrait se concrétiser lors de la prochaine législature

La Ville de Wavre a fait le point, hier midi, sur l’avancée des nombreux projets urbanistiques dont elle est à la manœuvre : hall polyvalent, passerelle entre la rue de l’Ermitage et la gare de Wavre, plaine de jeux et crèche étaient notamment au programme.

Mais le dossier qui retiendra sans doute le plus l’attention des Wavriens, c’est celui de la future piscine de Wavre. Au cœur de la campagne électorale 2012, il semble que la future infrastructure soit une nouvelle fois un argument phare de la nouvelle campagne.

Il y a quelques mois, les autorités communales avaient indiqué qu’elles préféraient se concentrer sur un seul gros dossier - celui de la concrétisation du hall polyvalent - et donc de postposer le projet de piscine.

Le voilà qui revient donc sur le devant de la scène. Avec une certitude : son inauguration ne devrait pas avoir lieu avant la seconde moitié de la prochaine législature. "Il faut en effet attendre la fin des travaux du hall polyvalent puis procéder au déménagement du service des travaux et à la dépollution du site avant de pouvoir poser la première pierre", confie l’échevine de l’Urbanisme, Anne Masson.

Les autorités communales espèrent effectuer le premier plongeon en 2022. Mais, hier, les détails techniques ainsi que les premières esquisses de ce à quoi ressemblera le futur centre aquatique ont été dévoilés. Ainsi, l’infrastructure, qui doit s’installer sur le site de l’ancien skatepark, se partagera en deux zones. D’une part, une zone éducative et sportive de 1.900 m² (dont 800 m² de vestiaires) avec deux bassins (25m sur 15 et 16 m sur 15) destinés à la natation et à l’apprentissage de celle-ci. Des bassins communicants qui pourront se transformer en une seule grande piscine.

D’autre part, une zone plus ludique avec une autre piscine davantage axée sur les jeux dans un espace de près de 1.400 m². Un cocon bien-être (avec sauna, hammam, jacuzzi…) de 500m² sera également créé, tout comme une salle de fitness de 470 m², une cafétéria avec terrasses ainsi qu’un jardin extérieur. "Cette piscine ne sera pas juste une piscine de baignade, ni un Aqualibi bis ni une piscine olympique, précise François-Xavier Van Maele, du bureau d’études Agora. Elle doit permettre aux Wavriens de venir une après-midi, une journée entre amis ou en famille et de profiter d’un moment de détente. L’espace bien-être est important car il permettra de soutenir financièrement la maintenance de la piscine."

Au total, un montant de 14 millions d’euros, dont 4 seront subsidiés par la Province du Brabant wallon, serait nécessaire pour créer l’infrastructure. "Et on espère ne pas devoir le dépasser", sourit l’échevine Anne Masson.