Brabant Wallon Le député MR se lance dans la politique communale avec un projet et une équipe

Député depuis maintenant quatre années, Olivier Maroy (MR) se lance avec son groupe dans la campagne des prochaines communales à Orp-Jauche, où il habite depuis vingt-deux ans. Tout récemment, un accord vient d’être acté entre l’UP du bourgmestre Ghenne et le MR qui siégeait dans l’opposition depuis douze années. "L’accord vise à allier nos forces. Une liste commune pour un accord transparent et honnête vis-à-vis des citoyens. Nous partageons la même vision, les mêmes enjeux. Le citoyen peut choisir en toute liberté. Mais je ne peux laisser dire que c’est du bidouillage, un arrangement entre amis. Mais c’est clair, on n’a pas le même style avec Hugues Ghenne."

Pour Olivier Maroy et le MR, il s’agit de prendre conscience de la réalité actuelle. Les communes ont du mal à joindre les deux bouts. "Nous voulons mener un programme qui tient la route."

Les grandes lignes sont connues : protection contre les inondations; remise en état de l’espace public; fiscalité raisonnable grâce à des dépenses maîtrisées; maintien des écoles aux villages même si cela a un coût; dossiers importants comme l’aménagement du centre de Jauche. "Mais il y aura aussi une MR touch ! Nous apportons de la fraîcheur et de la créativité. La mobilité ne sera donc pas oubliée, ni la culture avec la volonté de rassembler les quatre troupes de théâtre ainsi que tous les acteurs à ce niveau pour proposer à Orp-Jauche un festival de théâtre amateur ! Un peu comme Chassepierre, en progressant petit à petit…"

À ceux qui disent que l’accord entre UP et MR est venu d’en haut, Olivier Maroy répond : "Bien sûr qu’il y a un droit de regard d’en haut. Mais, à ce que je sais, du côté d’Ecolo, on a toujours fonctionné de la sorte…"

Et le cas Nathalie Xhonneux, (Ensemble) dont le bourgmestre ne veut pas entendre parler ? "C’est le point sur lequel le MR s’est le plus battu. Mais en ce qui concerne le poste actuellement inexistant qui aurait été créé, et rémunéré, spécialement pour elle, c’est totalement faux !"

À la question de savoir comment vont se dérouler la fin de la législature et la répartition au soir des élections, Olivier Maroy ne tergiverse pas ! "Le MR veillera à poursuivre une opposition constructive. À l’issue des votes, chacun fera le point sur sa formation (PS, MR, CDH) la représentativité au Collège dépendra donc de l’électeur, même si sur papier, à ce jour, il y a une proposition."

Et pour ceux qui en doutaient encore, Olivier Maroy sera bel et bien présent sur la liste commune ! Avec quelle ambition ? "Les élections servent à élire le bourgmestre. Ce n’est pas faux mais on ne désigne pas que lui. Comme dans une équipe de foot, il y a un capitaine, mais on va élire aussi les joueurs. Moi, je veux mouiller mon maillot, venir avec mes propositions. Et, s’il existe un candidat naturel au poste de bourgmestre, les Orp-Jauchois peuvent encore choisir ce qu’ils veulent ! À eux d’envoyer les signaux ! Moi, je suis candidat et, en tant que député wallon, je peux apporter des choses à ma commune. Mon ambition, c’est de porter notre projet avec une équipe. Orp-Jauchois, faites le casting ! Choisissez les plus capables pour permettre de vivre convenablement. Votez pour ceux en qui vous avez le plus confiance. Le bourgmestre jouit d’une certaine popularité. Mais j’ai été élu au Parlement wallon par 11.000 personnes. A priori, je resterai au Parlement, ce qui ne veut pas dire que je ne siégerais pas au conseil. Mais si l’électeur d’Orp-Jauche me fait confiance, il faudra forcément en tenir compte !"