Brabant Wallon Après quinze scrutins politiques, Philippe Mathis veut partir l’esprit serein