Brabant Wallon Le collectif Kayoux veut privilégier le projet au détriment des individualités

Les membres du collectif Kayoux, qui présenteront une liste aux élections communales à Ottignies-LLN, ont procédé, hier, au tirage au sort des places qu’occuperont leurs candidats, tête de liste comprise. Un processus étonnant - il s’agirait d’une première en Belgique - qui s’explique par la volonté de ne pas promouvoir des individualités mais bien un projet.

"On ne veut pas avoir de leader charismatique ou de gens qui finissent par avoir une influence personnelle dans notre liste, confie Youri Ackx, au nom du collectif Kayoux. On veut que les élus, si on en a, soient des porte-parole et que ce soit aux citoyens que reviennent les décisions. Tous les candidats étant sur le même pied d’égalité, il n’y a donc pas d’intérêt particulier à ce qu’on décide d’un ordre. Comme il faut bien le faire, on a décidé de le faire par tirage au sort."

Objectif : remettre la démocratie au cœur du système politique à Ottignies. "Pour ce faire, on veut inverser les rôles. On veut que ce soient les citoyens qui prennent les décisions et que les élus ne soient que leurs porte-parole."

Huit assemblées citoyennes seront ainsi organisées chaque année. Et au terme de celles-ci, des décisions seront prises par les citoyens. Les élus de Kayoux seront alors chargés de les défendre au sein du conseil communal. "Les décisions seront collectives et pas individuelles car il y a toujours plus de choses dans la tête de 30.000 personnes que dans la tête d’une trentaine."

Résultat : la liste Kayoux ne dispose d’aucun programme. "On ne veut pas avoir d’a priori pour ne pas retomber dans le modèle d’un parti traditionnel avec des idées préétablies. On veut dégager, au travers des débats, des idées et des solutions les plus légitimes possible car prises par le plus de gens possible. Les sujets que nous défendrons seront donc amenés par les citoyens lors des assemblées que nous organiserons."

Autre particularité de Kayoux : les élus s’engagent à démissionner tous les deux ans pour être remplacés par d’autres membres de Kayoux. "On veut favoriser la rotation car on sait que le pouvoir use. On veut répartir les rôles et passer le témoin."

Enfin, le collectif Kayoux a décidé de ne pas s’allier à d’autres partis pour atteindre à tout prix la majorité. "Histoire de ne pas brader notre état d’esprit."

Au final, le tirage au sort a voulu que la tête de liste soit assurée par Géraldine Pignon, suivie de Guillaume Léonard et Fabienne Neuwels. C’est Xavier Liégeois qui poussera la liste.

La liste complète, tirée au sort : 

© natelhoff

1. Géraldine Pignon

2. Guillaume Léonard

3. Fabienne Neuwels

4. Steven Pauwels

5. Florence Van Cappellen

6. Stéphane Van den Eede

7. Aline Lourtie

8. Youri Ackx

9. Claudine Bourg

10. Sébastien Meyer

11. Raphaële Buxant

12. Corentin Genin

13. Valérie Depauw

14. Patrick Ayoub

15. Carmen Luna

16. Dylan Maas

17. Sorina Ciucu Pislaru

18. Xavier Liégeois