Brabant Wallon 15,85 % des accidents avec lésions corporelles ont été causés par des conducteurs saouls

L’alcool et la vitesse sont, depuis toujours, les deux principales causes des accidents. Mais malheureusement, certains ne semblent pas retenir la leçon, comme le démontre une fois de plus le rapport d’activités dressé récemment par la zone de police Ouest Brabant wallon.

En 2017, 97 accidents avec lésions corporelles ont été recensés contre 90 en 2016, soit une légère augmentation de 7,7 %. Même si c’est encore de trop, la route dans l’Ouest de la Jeune Province n’a fait qu’une seule victime l’année dernière contre trois il y a deux ans.

Mais quand on s’attarde un peu plus sur ces chiffres, on se rend compte d’une tendance plutôt inquiétante : les conducteurs n’ont pas (encore) adopté le réflexe "Bob". En effet, dans 15,85 % des accidents qui ont occasionné des lésions corporelles, le conducteur roulait sous influence de l’alcool, soit un conducteur sur six impliqué dans un crash ! Même si la tendance est à la baisse par rapport aux autres années, elle reste néanmoins inquiétante.

Les cas de conducteurs sous influence de drogues ou de médicaments dans ce genre d’accidents sont plutôt rares avec 1,22 % de cas alors que les délits de fuite sont quant à eux en nette augmentation. En effet, dans 13,41 % des cas d’accidents ayant engendré des lésions corporelles, le conducteur n’a pas pris le temps de s’occuper de la victime et a pris la poudre d’escampette, ce qui représente une augmentation de 7,85 % par rapport aux chiffres de l’année 2016.

Enfin, contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le week-end que les accidents sont les plus fréquents, du moins au sein de la zone de police Ouest Brabant wallon (Tubize, Ittre, Rebecq et Braine-le-Château). Les moments où les accidents se multiplient, c’est le lundi et le mercredi entre 16 h et 19 h 59, le mardi et le samedi entre 10 h et 15 h 59 et le vendredi entre 20 h et 23 h 59.

Plus que jamais, surtout en cette période festive de Coupe du monde de football, n’oubliez pas de désigner votre "Bob" lorsque vous prévoyez de boire un verre (ou plus). Il en va de votre sécurité, mais aussi et surtout de celle des autres usagers de la route.