Brabant Wallon C’est la volonté commune de Dimitri Legasse et Marino Marchetti

La circulation ferroviaire : voilà bien l’un des thèmes les plus récurrents dans l’ouest de la Jeune Province. Après la fermeture de plusieurs passages à niveau qui a fait couler beaucoup d’encre tant à Rebecq qu’à Tubize, c’est à présent un autre problème qui est mis en évidence par Dimitri Legasse (Action Communal) et Marino Marchetti (RE Nouveau).

Ce problème, c’est l’élargissement de la zone bleue à proximité de la gare d’Enghien afin de favoriser les habitants de la commune alors que de nombreux Rebecquois prennent également le train à Enghien.

Résultat : même si les autorités communales de Rebecq comprennent le choix de leurs homologues enghiennois, les navetteurs se voient dans l’obligation de se garer plus loin voire de prendre leur voiture pour leur déplacement et par la même occasion, délaisser les trains.

À l’heure où la mobilité est de plus en plus compliquée, il fallait trouver une solution et c’est pour cette raison que le duo a décidé de déposer une motion. "L’idée est de demander au gouvernement fédéral, et plus précisément au ministre de la Mobilité, François Bellot, de revoir sa position quant à la possibilité de rouvrir un arrêt sur la ligne concernée, à Saintes ou à Bierghes. Il faut aussi trouver de réelles solutions à la problématique du parking dans les villes et communes concernées, notamment à Enghien", expliquent Dimitri Legasse et Marino Marchetti.

Cette motion, qui permettrait très certainement d’apporter une solution intéressante au niveau de la mobilité, sera-t-elle entendue, et mise en application, par le gouvernement fédéral ? Cela reste à voir. En revanche, ce qui est certain, c’est que sur le plan communal, cette motion sera d’office votée de manière positive étant donné que les deux groupes ont déjà décidé de s’associer en vue des prochaines élections communales et qu’ils représentent une majorité.