Party Fices voit la vie en bleu

Saul Publié le - Mis à jour le

Brabant Wallon

La société remet en jeu son titre de champion de Belgique de feu d’artifice

GREZ-DOICEAU Quand on a le bonheur d’offrir la vie en couleurs aux spectateurs, on ressent forcément une certaine fierté. C’est, en quelque sorte, le quotidien de Vincent Demoulin, ce Grézien qui, avec son associé, Benoît Chapelle, est à la tête d’une société d’artifices de joie : Party Fices.

Depuis 1994, si le chemin parcouru n’a pas toujours été un long fleuve tranquille, le succès a, quant à lui, été grandissant. Tant et si bien qu’à ce jour, la société se décline en deux parties (la vente d’artifices et la pyrotechnie). “Chaque activité représente environ 50 % de travail” , indique Vincent Demoulin.

Dès lors, l’homme n’a pas hésité à suivre une formation spécifique en France afin de devenir professionnel dans le métier.

“Si, la première année, je n’ai réalisé aucun feu, la seconde année, j’ai eu la joie de faire mon tout premier feu d’artifice. Actuellement, nous en sommes à 200 feux par an, en plein essor.”

Mieux même puisque cela fait deux années de suite que Party Fices est champion de Belgique de la spécialité ! “C’est vrai, et je dois reconnaître que ces titres ont permis de bien nous développer. Il s’agit d’un beau coup de fouet dans les ventes et de nouvelles portes se sont ouvertes. Ce 21 juillet, nous viserons d’ailleurs la passe de trois face aux huit meilleures sociétés retenues par les organisateurs sur un total d’environ 30 sociétés en Belgique.”

Un jury composé de 30 personnes devra déterminer le gagnant sur un concours qui s’étale tout l’été. 20 % des votes proviennent par contre du public.

“Pour nous, la priorité est la sécurité. Mais pour assurer le spectacle, l’aspect scénique et l’originalité sont les éléments déterminants.”

Il n’en reste pas moins que des week-ends comme ce 21 juillet sont lourds à gérer par la société. “Nous avons la chance d’entretenir un vivier de passionnés bénévoles qui représente un joli potentiel permettant de tenir nos engagements. C’est une richesse et une force. Nous pouvons donc ainsi assurer cinq feux ce 20 juillet et 12 le 21 !”

Un succès donc pour une société qui propose ses services à partir de 750 € pour des feux de mariage jusqu’à… “No limit ! Tout est possible dans l’artifice. Nous avons cependant des contrats de confidentialité même si je peux dire qu’en moyenne, avec 2.500 ou 3.000 €, on a déjà quelque chose d’impressionnant !”



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner