Brabant Wallon On n’est pas passé loin de la catastrophe avec un chauffard qui a failli renverser une jeune fille

Il y a quelques jours, on a bien failli assister à un drame sur la chaussée de Charleroi à Thorembais-Saint-Trond. Vers 7 h du matin, le conducteur d’un camion n’a pas hésité à largement dépasser les vitesses autorisées, frôlant de très près une jeune fille qui s’apprêtait à traverser sur un passage à niveau. " Il n’aurait jamais su s’arrêter pour laisser passer la jeune fille qui traversait la route sur le passage pour piéton, explique Fabrice, témoin de la scène. C’est vrai que dans son gros camion, cette personne doit se sentir au-dessus des simples usagers faibles de la route. "

Il faut dire que cette chaussée est particulièrement dangereuse et qu’on n’est jamais à l’abri d’un accident. Mieux vaut redoubler de prudence avant de s’engager. " De nombreux accidents impliquant des piétons ont déjà eu lieu à cet endroit, fort heureusement sans mort pour l’instant. Je pense que nos autorités ont également une part de responsabilité dans la situation. "

Face à la récurrence de ces faits, Fabrice a donc pris contact avec les autorités communales afin de faire bouger les choses. " M. Cambron m’a envoyé un message me disant que des contrôles de vitesse allaient être effectués. Par contre, j’ai aussi pris contact avec la société de transport en question qui ne m’a jamais répondu. C’est tout bonnement du je-m’en-foutisme. "

Et de revenir sur des propositions faites par le passé dans le chef des Perwéziens afin d’améliorer la sécurité des usagers faibles. "Certaines personnes ont émis des idées pour la traversée de la chaussée de Charleroi par les piétons comme la mise en place d’un feu rouge avec demande de passage par le piéton, mais on a répondu que c’était compliqué. Une commune comme Louvain-la-Neuve l’a fait, pourquoi pas Perwez ? ", se demande Fabrice qui ajoute que ce passage pour piéton est réellement un problème et qu’il attend clairement une réaction des autorités communales afin d’amener un réel sentiment de sécurité pour les usagers faibles qui se trouvent à proximité de la chaussée de Charleroi.