Brabant Wallon La majorité revient sur ses investissements en matière de voiries

Arrivée au pouvoir dans les années 2000, la majorité actuelle à Perwez n’a cessé d’opérer d’importants travaux afin de remettre le réseau routier sur les rails. Un travail de longue haleine qui a demandé d’importants investissements. "Inlassablement, le collège s’est engagé, chaque année, à procéder à d’importants investissements pour plus de 16,3 millions d’euros" , précise André Antoine, le bourgmestre en titre.

Parmi les plus grosses dépenses, on épinglera la rue du Longpré (1,7 million), la rue du Culot (1,3 million), la rue de la Cayenne (1 million) ou encore l’aménagement de la Grand-Place pour 800.000 € ainsi que la réfection de la rue des Marronniers pour 750.000 €.

Mais les autorités communales ne sont pas les seules à avoir délié les cordons de la bourse depuis toutes ces années. "Persuasif et opiniâtre, notre bourgmestre faisant fonction, Carl Cambron, a successivement obtenu des gouvernements wallons de rénover complètement les deux parties de la chaussée de Charleroi en y réaménageant les arrêts de bus, continue André Antoine. Plus récemment, c’est la rue de la Station, la chaussée de Wavre et la rue Saint-Roch qui ont été rénovées."

Coût total des opérations : plus de cinq millions d’euros. Et les investissements ne sont pas près de s’arrêter en matière de travaux de voiries. En effet, un vaste plan trottoirs concernera notamment la rue de Brabant, le Clos Fabiola, la rue des Tourtelles, l’avenue Wilmart ainsi que certaines rues des villages telles que sélectionnées par le plan communal de mobilité. "Par ailleurs, nous avons aussi retenu comme prioritaires certaines rues dont l’état ou l’égouttage les rendent éligibles immédiatement aux subventions wallonnes, continue André Antoine. Je pense à la rue de la Roseraie, à la rue des 10 Bonniers, à la rue du Cul de Sac, à la rue du Faubourg ou encore aux rues des Communes et de l’Intérieur."

Pour cette fin de cette année et courant 2019, le conseil communal a approuvé la réfection du revêtement et de l’égouttage de la rue du Mont pour 2,2 millions d’euros. Par ailleurs, depuis le début du mois, une vaste opération de réasphaltage de différentes voiries est en cours pour un montant de 550.000 euros.

L’ensemble des sommes déjà engagées portent donc sur 26,4 millions d’euros.