Brabant Wallon

Le sélectionneur des Diables Rouges a fait quelques emplettes dans le commerce de la drève Richelle avant de se rendre à la Grand-Place, dimanche

Après une coupe du monde des plus réussies, on aurait pu penser que le sélectionneur espagnol des Diables Rouges, Roberto Martinez, prendrait des vacances bien méritées au sud des Pyrénées. Mais avant de vivre la liesse populaire sur la Grand-Place de Bruxelles, le sélectionneur a préféré retourner dans ses pénates waterlootoises, où il est domicilié depuis son entrée en fonction à la tête de l'équipe nationale.

Et hier vers 10 h 15, il est même apparu, tout décontracté, troquant son habituel costume contre un short et un polo, en train de faire ses courses au sein du Délitraiteur de la drève Richelle, à Waterloo. Très à l'aise, il s'est même adonné aux joies des selfies avec quelques supporters. Dont le fils du gérant du magasin.

"Je ne dirais pas que c'est un client qui vient tous les jours mais il vient assez fréquemment faire ses courses chez nous", sourit un employé du magasin. "C'est une personne très agréable, très avenante."