Brabant Wallon L’avenue des Déportés risque de devenir célèbre, en alternant le 50 et le 70…

À Ramillies, voici un certain temps que les habitants réclament une limitation de vitesse sur l’avenue des Déportés. Il faut dire que l’axe propose de longues lignes droites et que le 70 km/h réglementaire n’est pas très souvent respecté. Il y a bien un radar fixe mais il n’est pas situé à l’endroit le plus judicieux, en tout cas pas à proximité de l’école où la situation est parfois dangereuse.

Les autorités communales ont dès lors bien compris qu’il fallait intervenir. Elles ont eu l’aval nécessaire auprès du SPW pour définir de nouvelles limitations. Cela a d’ailleurs été acté au conseil communal d’avril, mais la décision prise, si elle n’a pas fait l’objet de beaucoup de réactions à l’époque, est désormais largement commentée. Et pour cause !

Clairement, sur un peu plus de 2,5 km, les usagers sont soumis à… cinq limitations de vitesse différentes ! Une alternance entre 50 et 70 km/h incomprise par bon nombre d’usagers !

Les autorités ont veillé à faire ralentir les usagers là où cela s’y prêtait le plus : commerces, école, etc. Mais voilà, les panneaux ne sont pas toujours visibles et certains se plaignent même que de nuit, la matière réfléchissante ne fasse pas beaucoup d’effet.

Les riverains, mais aussi les parents d’élèves, auraient par ailleurs aimé une mesure supplémentaire au niveau de l’école. Généralement, c’est le 30 km/h qui est de mise même sur les voiries régionales. Mais ici, visiblement, la mesure ne passe pas.